En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Santé : une campagne pour lutter contre les moustiques tigres

Pour lutter contre la prolifération des moustiques tigres, l’Anses a lancé un site de santé dédié. Les utilisateurs peuvent y apprendre à identifier ces insectes et connaître les bons gestes pour se protéger des piqûres.

moustique-tigre

Une petite bête qui a de quoi inquiéter. Les moustiques tigres sont désormais bien implantés en France et leur prolifération doit être surveillée. C’est pourquoi l’Anses (l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) vient de lancer une campagne sanitaire dédiée. Avec le site signalement-moustique.anses.fr, chacun pourra désormais identifier ces moustique et ainsi lutter contre les nuisibles.

Pour rappel, le moustique tigre est présent dans une soixantaine de départements français. Cette espèce invasive peut transmettre à l’Homme des maladies graves, comme la dengue, le chikungunya ou encore Zika.

Comment reconnaître un moustique tigre ?

L’Anses rappelle que les moustiques tigres sont de petite taille, plus petits qu’une pièce de 1 centime d’euro. Contrairement à ce que pourrait laisser croire leur nom, ces insectes sont blancs et noirs. On peut notamment les reconnaître à la ligne blanche dessinée le long de leur thorax. Enfin, ils ont un appareil piqueur, « constitué d’un long appendice en prolongement de la tête ».

Pour se protéger des piqûres de moustiques tigres, les recommandations de l’Anses sont les suivantes :

  • Porter des vêtements longs, amples et clairs ;
  • Utiliser des répulsifs cutanés en suivant les précautions d’emploi indiquées ;
  • Utiliser des moustiquaires.
Astuce Malynx !

Les moustiques tigres vivent principalement dans la végétation. L’Anses préconise donc de bien entretenir son jardin, élaguer les arbres, débroussailler les haies ou herbes hautes pour limiter les lieux de repos pour ces insectes.