En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Santé : les gros sites internet bientôt autorisés à vendre des médicaments ?

Un projet de loi propose d’assouplir les conditions de vente des médicaments sans ordonnance. Ces derniers pourraient ne plus être vendus uniquement en pharmacie, mais aussi en ligne via les gros sites commerçants.

Le secteur de la pharmacie pourrait bientôt connaître une petite révolution. Mercredi 5 février, un projet de loi a été présenté pour assouplir les conditions de vente des médicaments sans ordonnance. Il a notamment été proposé que les grandes plateformes de e-commerce, type Amazon, soient autorisées à vendre ces produits.

Pour rappel, aujourd’hui il est déjà possible de vendre ce type de produits en ligne, mais à une condition : les médicaments doivent être stockés à l’intérieur d’une pharmacie. Le projet de loi vise donc à faire sauter ce verrou et à autoriser le stockage hors pharmacie, sur des sites distants.

Les pharmaciens vent debout

La nouvelle n’a évidemment pas fait l’unanimité chez les pharmaciens. L’USPO (Union des Syndicats de Pharmaciens d’Officine) a dénoncé un projet de loi allant à l’encontre des mesures prises ces deux dernières années, qui visent à renforcer le rôle du pharmacien, l’accompagnement des patients et le bon usage des médicaments. L’organisme espère « contrer une dérive purement commerciale du médicament et éviter de créer des pharmacies à deux vitesses ».

Pour rassurer les professionnels de santé, la ministre de la santé a indiqué au Parisien que les plateformes en ligne devraient être rattachées à la licence d’une officine et placées sous le contrôle d’un pharmacien. « Nous ne souhaitons pas que des plateformes vendent des médicaments comme on vend des livres », a également expliqué Agnès Buzyn au micro de RMC et BFMTV. Il en faudra certainement plus pour convaincre les pharmaciens.