En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

53 millions de boîtes de Doliprane vendues pendant le confinement

Les achats de médicaments par les Français ont connu une vraie baisse pendant le confinement. En revanche, les somnifères et le Doliprane ont été pris d’assaut !

Selon les données du GERS, un groupement créé par l’industrie pharmaceutique, et révélées par Les Echos, la période de confinement a bouleversé les habitudes des Français en termes de médicaments. Début mars, ceux-ci ont acheté massivement différents médicaments qu’ils pensaient utiles contre le coronavirus (+128%). Les pharmacies ont vu leur chiffre d’affaire augmenter de 74%.

Cependant, une fois le confinement mis en place, les achats de médicaments ont sensiblement diminué, atteignant -20%. Un chiffre lié certainement à la baisse de -23% des consultations chez le médecin. Le GERS estime que les très grosses pharmacies, situées dans les zones commerciales, ont perdu 90% de leurs revenus ; alors que cette baisse tourne entre 10 et 20% pour les pharmacies de quartier.

Notices et boîtes de médicaments : décryptage
Lire l'article

Les somnifères et le Doliprane ont eu la cote

S’il y avait un chiffre à retenir, c’est sans doute le nombre de boîtes de Doliprane vendues en sept semaines en France. On estime ce chiffre à 53 millions ! Les recommandations des autorités sanitaires ont grandement contribué à ces achats. Les médicaments utiles pour combattre la douleur et la fièvre ont connu une hausse de 28%.

Les somnifères sont également les grands « gagnants » de la crise. La Zopiclone, puissant somnifère, est passé de 169 000 ventes en février à 355 000 au mois de mars et 323 000 en avril. De manière générale, les achats de somnifères ont bondi de 9%. Enfin, 1,5 million de boîtes d’antidépresseurs et anxiolytiques ont été remboursées par l’Assurance maladie en mars.