Doliprane et alcool : quels sont les dangers ?

  • Jusqu'à 300 devis mutuelle comparés en 2 minutes
  • Jusqu’à 501 € d'économies* réalisées en comparant votre mutuelle santé !

Certains médicaments en vente libre comme le Doliprane sont largement consommés pour traiter tous les problèmes de santé courants. Ils font tellement partie de notre quotidien que nous en oublions qu’ils doivent être utilisés avec prudence… Alors, quels sont les dangers à mélanger l’alcool et le Doliprane ?

Peut-on mélanger le Doliprane et l’alcool?

Mélanger le Doliprane et l’alcool est fortement déconseillé, et ce pour plusieurs raisons.

Le Doliprane est un analgésique utilisé pour atténuer les douleurs légères à modérées : fièvre, maux de tête ou migraines, etc.
Or, si la célèbre petite boîte jaune s’est invitée dans toutes nos armoires à pharmacie, elle n’en reste pas moins un médicament. Il convient donc de le consommer avec précaution, et d’éviter les mélanges dangereux pour la santé.

Ainsi, comme tous les comprimés à base de paracétamol, le Doliprane ne doit jamais être mélangé avec de l’alcool.

La notice officielle de ce médicament :

  • Déconseille la consommation de boissons alcoolisées pendant le traitement ;
  • Recommande aux personnes buvant fréquemment de l’alcool ou ayant arrêté d’en boire de l’alcool récemment de demander l’avis de leur médecin.

Pourquoi ne faut-il pas les mélanger le paracétamol et l’alcool ?

Le mélange Doliprane et alcool :

  • Ralentit l’élimination de l’éthanol dans le sang ;
  • Peut réduire l’efficacité du médicament et augmenter les effets de l’alcool.

Plus grave encore, l’alcool et le paracétamol sont deux substances éliminées par le foie. Le mélange des deux, s’il est chronique ou très dosé, risque de causer d’importantes lésions au foie… lésions qui peuvent être irréversibles. Sur le long terme, ces lésions provoquent des hépatites et des cancers très graves, souvent incurables.

Vous le comprenez donc, mélanger le Doliprane et l’alcool est une pratique très dangereuse pour la santé. Tous les professionnels de santé, médecins généralistes ou spécialistes, organisations et laboratoires sont univoques à ce sujet. 

Le Doliprane se consomme par comprimé de 500 mg à 1 g, par intervalle de 4 heures.
Il ne faut jamais dépasser les doses maximales autorisées, fixées à 4 grammes par jour chez l’adulte.
Pendant toute la durée du traitement, veillez à proscrire la consommation de tous les alcools.

Les mélanges Doliprane et alcool à éviter absolument

Mélanger du Doliprane et du vin

Il faut éviter de consommer des boissons alcoolisées, y compris le vin, pendant toute la durée du traitement au Doliprane. C’est indispensable pour garantir une bonne assimilation du médicament, mais aussi pour votre santé et celle de votre foie.

Mélanger de la bière et du Doliprane

La bière et le Doliprane, c’est non ! Même si les deux vous paraissent anodins, chacun a des effets contradictoires et dangereux pour l’organisme. 

Mélanger du Doliprane et des alcools forts

C’est la pire des pratiques ! Mélanger des alcools à fort taux d’éthanol avec des médicaments, ici du Doliprane, est très dangereux.

Vodka-Doliprane : la pire association

Les soirées arrosées à la vodka sont souvent suivies de grand mal de crâne. Mieux vaut donc diminuer la quantité de shots la veille, qu’augmenter la prise de Doliprane le lendemain.

Très fortement alcoolisée, la vodka a des effets sur la santé qu’il convient de ne pas sous-estimer.

Le seul mix possible : alcool et nourriture

La seule chose que vous associer à l’alcool, mise à part l’eau bien sûr, est la nourriture. En effet, déjeuner ou dîner avant ou pendant la consommation d’alcool limite les effets psychotropes sur le corps humain.

Cela s’explique par le fait que lorsque l’on mange en même temps que l’on consomme de l’alcool, on ralentit l’assimilation de l’éthanol dans le sang, et donc le taux d’alcoolémie. D’ailleurs, plus on mange gras, plus l’assimilation sera lente.

Vous l’avez compris, pour votre santé, évitez de mélanger le Doliprane et l’alcool.