Doliprane et alcool : quels sont les dangers ?

  • Jusqu'à 300 devis mutuelle comparés en 2 minutes
  • Réalisez jusqu’à 425€* d’économies en comparant votre mutuelle santé !

Beaucoup de personnes utilisant le paracétamol se demandent s’il est possible d’en prendre en même temps qu’un alcool. Voici la réponse.

L’alcool et le Doliprane : ne jamais mélanger !

La consommation d’alcool ne doit pas être parallèle à un traitement à base de paracétamol. En effet, il est connu que le Doliprane utilise la même voie de détoxification dans le foie que l’alcool. Ainsi, boire de l’alcool empêche le paracétamol d’être efficace. Mais surtout, cela peut s’avérer dangereux et causer des lésions hépatiques, voire une hépatite médicamenteuse.

C’est tout aussi vrai pour :

Quelle quantité de Doliprane si je bois de l’alcool ?

De manière générale, il est fortement déconseillé d’associer alcool et Doliprane. Dans le cas où vous avez mélangé les deux, sachez que plus la quantité d’alcool absorbé est grande, plus le risque sera élevé (pareil pour la quantité de Doliprane).

Doliprane et Spasfon : peut-on les associer ?
Lire l'article

Relativisons tout de même, une prise ponctuelle de paracétamol pour soulager une douleur ne présentera aucun risque, associée à l’alcool. C’est en revanche un long traitement de Doliprane (au-delà d’une semaine), voire un traitement court mais surdosé, qui pourront provoquer des dommages en cas de mélange.

Doliprane et vodka : c’est pire…

Les soirées arrosées à la vodka sont souvent suivies de grand mal de crâne. Préférez donc réduire la quantité de shots la veille qu’ajouter des doses de paracétamol le lendemain. 

Très fortement alcoolisée, la vodka a des effets sur la santé qu’il convient de ne pas sous-estimer. 

Cet article vous a-t-il été utile ?