En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Peut-on associer le paracétamol et l’ibuprofène ?

Paul Leboulanger - mis à jour le

Nombreuses sont les personnes qui se demandent si l’on peut associer paracétamol et ibuprofène. Qu’en est-il ? Quelques conseils pour ne prendre aucun risque.

Différence entre le paracétamol et l’ibuprofène

Le paracétamol est un antalgique, il agit sur la douleur. L’ibuprofène, en tant qu’anti-inflammatoire, combat également l’inflammation à l’origine de la douleur. Ainsi, pour les douleurs légères et modérées, il faut utiliser du paracétamol, très utile aussi contre la fièvre et le rhume.

Boîte de Doliprane 500

Le Doliprane 500mg est un médicament à base de paracétamol

Dans quels cas privilégier le paracétamol ?

Le paracétamol est un médicament très utilisé par les Français (le premier !). Il faut dire qu’il sert dans de nombreux cas, comme :

  • La fièvre ;
  • La grippe ;
  • Les courbatures ;
  • Le rhume ;
  • Les douleurs de dos légères.

Dans quels cas privilégier l’ibuprofène ?

L’ibuprofène est totalement déconseillé pour les femmes enceintes. Cet anti-inflammatoire non stéroïdien est plus puissant, c’est le médicament le plus consommé aux Etats-Unis pour soulager les douleurs. Voici dans quels cas il faut le choisir :

  • Tendinite ;
  • Lombalgies ;
  • Sciatiques ;
  • Règles douloureuses ;
  • Rhumatismes ;
  • Arthrose ;
  • Inflammations.

Ibuprofène et paracétamol contre la douleur postopératoire

Nombreuses sont les personnes qui souffre de douleurs à la suite d’une intervention chirurgicale. Ces douleurs peuvent être soignées par des analgésiques. Trois essais cliniques ont été réalisés sur un panel de 1 647 personnes souffrant après une extraction des dents de sagesse. Voici les résultats de cette enquête sur l’association ibuprofène-paracétamol :

Ibuprofène (mg)

Paracétamol (mg)

Efficacité de l’association (%)

200mg

500mg

70%

400mg

1 000mg

70%

Placebo

Placebo

10%

En conclusion, la combinaison de l’ibuprofène et du paracétamol combat mieux la douleur qu’un des deux médicaments pris seul, aux mêmes doses.

Faut-il associer paracétamol et ibuprofène contre la fièvre ?

Une employée malade

Vous avez sans doute déjà demandé à votre médecin un Doliprane contre les maux de tête de votre enfant. La plupart des cliniciens recommandent d’associer le paracétamol et l’ibuprofène pour mieux traiter ces douleurs. Cependant, est-ce toujours souhaitable ?

Le département de médecine générale Paris IV-Diderot a épluché les études existantes et affirme que la bithérapie est juste supérieure à l’ibuprofène seul et globalement meilleure que la monothérapie au paracétamol.

Astuce Malynx !

Le National Institute for Health and Care excellence (NICE) juge que la fièvre, surtout celle des enfants, doit être traitée d’abord en monothérapie. Donc en utilisant d’abord l’un des deux antidouleurs avant d’alterner. Les risques d’effets secondaires en seront diminués.

Dans quels cas associer ibuprofène et paracétamol ?

Les douleurs traitées avec cette association

L’association de l’ibuprofène et du paracétamol est très souvent conseillée par les médecins, notamment pour traiter ces types de douleurs :

  • Douleurs inflammatoires des muscles : courbatures, tendinites… ;
  • Douleurs inflammatoires des nerfs : sciatiques, lombalgies, névralgies… ;
  • Douleurs inflammatoires des articulations : arthrose, arthrite, goutte… ;
  • Douleurs liées à un traumatisme ou une opération ;
  • Fièvre sévère ou maux de tête très douloureux.

Le saviez-vous ? En termes scientifiques, l’association de l’ibuprofène et du paracétamol est une fusion de l’action antalgique et antipyrétique.

Alternance, association et temps entre les prises

Vous pouvez associer le paracétamol et l’ibuprofène en une même prise, en même temps, afin de traiter des fortes douleurs. Il est conseillé de faire une alternance entre les deux médicaments, en espaçant les prises de trois heures. Alterner les prises permet d’éviter des pics de douleurs.

Il est possible de continuer le traitement au paracétamol après l’association avec l’ibuprofène.

Cet article vous a-t-il été utile ?