En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Médicaments pour enfants : trop sont « dangereux » ou « inutiles »

Pour soigner les maux des enfants, le recours aux médicaments est encore trop systématique. Le magazine Que Choisir alerte sur des médicaments inutiles ou dangereux pour la santé.

« Administrer un médicament à un enfant n’est pas un geste anodin ». C’est sur ce constat que le magazine Que Choisir débute son rapport sur la médicamentation des enfants. D’après l’étude, certains médicaments disponibles sur le marché seraient « inutiles », voire « dangereux ».

Parmi les médicaments et produits à éviter de donner aux enfants, on retrouve notamment :

  • Les sprays antiseptiques et antihistaminiques, qui peuvent provoquer des irritations et allergies ;
  • Les sprays décongestionnants, à prescrire avant l’âge de 15 ans ;
  • Les sirops contre la toux à la codéine ;
  • Les traitements contre le reflux gastrique.

Eviter la surprescription de médicaments

D’après l’étude, le recours au médicament ne doit être envisagé qu’avec parcimonie. Lorsqu’un enfant est malade, mieux vaut d’abord en parler avec un médecin ou un pharmacien « pour savoir comment surveiller avec patience l’évolution des symptômes », plutôt que de « donner aux enfants l’habitude de médicamenter la vie quotidienne », selon le docteur Bruno Toussaint, directeur éditorial de la revue Prescrire.

En revanche, l’étude signale tout de même les bienfaits de certains produits, comme le paracétamol en cas de fièvre ou douleurs, le sérum physiologique pour soigner les rhumes et les solutions de réhydratation en cas de diarrhées.