En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité suite à notre changement de raison sociale dans le cadre d'une réorganisation interne. En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Santé : près de 100 médicaments « plus dangereux qu’utiles »

Vendredi, la revue Prescrire a dévoilé une nouvelle édition de sa liste des médicaments « plus dangereux qu’utiles » pour la santé. 6 nouveaux médicaments ont été ajoutés par rapport à l’année dernière, pour un total de 93 traitements.

effets indesirables

Et si le remède était au final la cause d’un problème de santé ? C’est la question à laquelle la revue Prescrire tente de répondre chaque année en dressant la liste des médicaments « plus dangereux qu’utiles ». Publiée vendredi, ce nouveau document pointe du doigt 93 médicaments, dont 82 sont vendus en France.

La revue invite donc les Français à ne pas utiliser ces médicaments et à défaut, demande purement et simplement leur retrait du marché. Par exemple, 3 traitements de la liste 2018 ont été retirés de la commercialisation cette année. Les remèdes analysés sont d’ailleurs assez vastes puisqu’ils vont des maladies graves, comme un cancer ou Alzheimer, à des pathologies moins graves comme une allergie.

Décontractant musculaire, Toplexil…

Cette année, 6 nouveaux médicaments ont été ajoutés à cette liste :

  • Le Décontractyl, pour soulager les douleurs musculaires ;
  • Le Toplexil, Humex et tous les produits à base d’oxomémazine, pour soulager la toux ;
  • Le Rectogesic, une pommade en cas de fissures annales ;
  • La Cimétidine (Mylan et autres), en cas de brûlures d’estomac et de renvois acides ;
  • L’Ocaliva (acide obéticholique), en cas de cirrhose biliaire ;
  • L’Esmya, un traitement opératoire des fibromes utérins.

Enfin, Prescrire profite de cette nouvelle édition pour rappeler les effets indésirables des médicaments contre le rhume. En effet, la plupart d’entre eux exposeraient les individus à des troubles cardiovasculaires graves voire même mortels comme l’hypertension, un AVC ou encore des troubles du rythme cardiaque.