Le remboursement des médicaments génériques et leur efficacité

  • Jusqu'à 300 devis mutuelle comparés en 2 minutes
  • Jusqu’à 501 € d'économies* réalisées en comparant votre mutuelle santé !

Un générique est un médicament fabriqué à partir de la même molécule que les médicaments de marque. Ils sont cependant moins chers, pour une efficacité similaire. Comment sont remboursés les médicaments génériques par la mutuelle santé ? Existe-t-il des dangers et peut on les refuser ?

 Qu’est-ce qu’un médicament générique ?

Lorsqu’un médicament de référence déjà commercialisé tombe dans le domaine public, on peut alors créer un médicament générique. On fabrique celui-ci à partir de la même molécule.

Le médicament originel est appelé « princeps« .

Le saviez-vous ?
Les brevets pour médicaments durent 20 ans. Passé ce délai ils tombent dans le domaine public.

L’efficacité des génériques : faut-il s’en méfier ?

Le générique possède la même composition que le princeps, et devient un véritable équivalent. Il présente un niveau d’efficacité identique, pour un prix moins élevé.

L’Agence nationale de sécurité des médicaments (ANSM) évalue et contrôle la qualité du générique.  
De plus, ces médicaments garantissent parfois une meilleure formulation aux patients. En effets, ils ont été développé plus récemment et profitent des améliorations récentes.

Par conséquent, il n’y a aucune raison de se méfier des génériques, qui bénéficient d’autant de surveillance que les médicaments de marque.

Un médicament moins cher

Bien que la posologie, les indications et contre-indications, ou encore les effets secondaires sont les mêmes, , le générique coûte environ 30% moins cher que le médicalement originel. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’ils qu’aucun frais de recherche ou de développement n’est nécessaire pour les produite. Par conséquent, seuls les coûts de fabrication et de commercialisation sont inclus dans les tarifs génériques.

Les médicaments génériques ont souvent pour nom soit le nom chimique de la molécule (dénomination commune internationale DCI) suivi du nom du laboratoire, Ibuprofène Biogaran par exemple, soit un nom de marque.

Le remboursement des médicaments génériques

L’Assurance Maladie rembourse une partie ou la totalité du tarif des médicaments génériques, à condition qu’ils aient été prescrits par le médecin.

De plus, votre carte Vitale vous permet de ne pas avancer la partie prise en charge par l’Assurance Maladie. C’est le principe du tiers payant. Pour en profiter, vous devez accepter les médicaments génériques pour les médicaments qui vous sont prescrits.

Enfin, la complémentaire santé peut compléter les remboursements de la Sécurité sociale. Sur LeLynx.fr, comparez les mutuelles et bénéficiez de la meilleure prise en charge possible pour vos médicaments tout en payant moins cher votre mutuelle!

Peut-on refuser les médicaments génériques en pharmacie ?

pharmacie

Oui, vous pouvez refuser les médicaments génériques proposés par votre pharmacien. Cependant, vous paierez plus cher votre médicament.

En effet :

  • Vous ne pouvez plus profitez du tiers-payant : le pharmacien établit une feuille de soins pour le médicament concerné. Vous l’adressez, accompagnée du double de l’ordonnance, à votre caisse primaire d’Assurance maladie (CPAM) pour remboursement. Vous devrez avancer les frais pour la totalité de l’ordonnance concernée et vous faire rembourser ensuite par votre organisme d’assurance maladie
  • Vous serez moins remboursé : si vous souhaitez un médicament de marque dont le prix est supérieur, le surcoût est à votre charge. En effet, vous serez remboursé sur la base du tarif forfaitaire de responsabilité (TFR).

Par exemple, un médecin vous prescrit un médicament de marque qui coûte 20 € et qui dispose d’un TFR de 18 €. Si vous refusez que le pharmacien vous délivre un médicament générique, vous payez le médicament de marque 20 €, soit 2 € plus cher que le générique. Et vous êtes remboursé sur la base de 18 € au lieu de 20 €, après en avoir fait l’avance au pharmacien.

Le saviez-vous ? Les pharmaciens proposent toujours d’emblée les médicaments génériques dont le brevet est tombé dans le domaine public.

Le médecin peut-il préciser sur l’ordonnance qu’il ne veut pas un générique ?

Oui, certains soins médicaux très particulières justifient que les patients soient traités par un médicament non générique. Cela peut arriver par exemple lorsque le patient souffre d’une maladie psychologique  empirée par la peur des génériques. Ils seront remboursés sur la base du prix de ce médicament non générique.