Esoméprazole : posologie, effets secondaires et remboursement

  • Jusqu'à 300 devis mutuelle comparés en 2 minutes
  • Jusqu’à 501 € d'économies* réalisées en comparant votre mutuelle santé !

L’ésoméprazole est un médicament pour traiter les ulcères et les reflux gastriques. Vous souhaitez tout savoir sur la posologie, les effets secondaires ou encore le remboursement de l’ésoméprazole par la mutuelle santé et l’Assurance maladie ? Suivez le guide.

Qu’est-ce que l’ésoméprazole ?

L’ésoméprazole est un médicament antisécrétoire gastrique et anti-ulcéreux, dérivé de l’oméprazole. Il appartient à la famille des inhibiteurs de la pompe à protons (IPP).

Concrètement, ce médicament bloque la production d’acide chlorhydrique dans l’estomac.

Le saviez-vous ? L’ésoméprazole est le deuxième médicament le plus vendu aux Etats-Unis !

Quand utiliser de l’ésoméprazole ?

En cas d’inflammation à l’œsophage, l’ésoméprazole peut avoir une action efficace.

L’ésoméprazole permet de combattre de nombreux troubles liés à l’acidité de l’estomac. Voici les cas où il est prescrit :

  • Reflux gastro-œsophagiens ;
  • Inflammations de l’œsophage ;
  • Ulcère de l’estomac et du duodénum ;
  • Syndrome de Zollinger-Ellison.

Posologie

L’ésoméprazole se présente sous la forme de gélules pouvant être prises pendant ou en dehors des repas, par voie orale.

Il existe deux moyens de les ingérer : avec un verre d’eau, ou en dispersant le contenu de la gélule dans un verre d’eau (sans bulles).

Habituellement, un patient prend 20 à 40mg par jour, sur plusieurs semaines. Par contre, cette posologie est différente dans certains cas :

  • Syndrome de Zollinger-Ellison: entre 80 et 160mg par jour ;
  • Helicobacter pylori: 20mg, deux fois par jour.
Attention ! Ne conduisez pas si vous venez de prendre de l’ésoméprazole, car ce médicament peut provoquer des étourdissements ou encore des troubles de la vision. Consultez un médecin en cas d’effets secondaires.

Contre-indications

Nous vous recommandons de bien lire la notice d’utilisation du médicament que vous utilisez. Il existe plusieurs contre-indications à l’ésoméprazole :

  • Allergie ;
  • Allergie aux inhibiteurs de la pompe à protons ;
  • Prise de médicament à base de nelfinavir (VIH).

Effets secondaires de l’ésoméprazole

Ce médicament peut provoquer de nombreux effets secondaires. Parmi eux, certains sont fréquents, comme les maux de tête et les nausées. D’autres sont très rares, comme les hallucinations.

Voici un tableau récapitulatif des  potentiels effets secondaires :

Fréquence

Effets secondaires

Très occasionnellement

Lupus cutané

Très rares

Agressivité, hallucinations, faiblesse musculaire, destruction de la peau, gynécomastie

Rares

Dépression, vision trouble, transpiration, allergie, agitation, idées confuses

Peu fréquents

Somnolence ou insomnie, vertiges, rougeurs, démangeaisons

Fréquents

Maux de tête, diarrhée, nausée, constipation, vomissement, ballonnements

L’ésoméprazole est délivré sur ordonnance. Consultez un médecin et évoquez avec lui les potentiels effets secondaires. Si vous en ressentez après la prise, retournez immédiatement voir un professionnel de santé.
L’ésoméprazole est-il dangereux pour la santé ?
Lire l'article

Remboursement de l’ésoméprazole

Remboursement par l’Assurance maladie

L’ésoméprazole est un médicament remboursé par la Sécurité sociale à hauteur de 65%. Il est classé « vignette blanche » (codification PH7). La Sécurité sociale le rembourse à hauteur de 65%.

En effet, le service médical rendu de ce médicament est estimé « majeur à important » par la Haute Autorité de Santé (HAS).

Attention ! Vous devez obligatoirement présenter une ordonnance médicale pour obtenir ce remboursement. Pour cela, prenez rendez-vous avec un médecin généraliste.

Remboursement par la mutuelle santé

La mutuelle santé prend en charge le ticket modérateur, c’est-à-dire 35% du prix de la boîte. Ainsi, vous n’aurez pas à avancer un seul centime lors de l’achat de votre boîte de médicaments grâce au tiers payant.

Il faut juste savoir que 0,50€ seront retenus pour votre prochain remboursement par l’Assurance maladie.

Si vous ne disposez pas du tiers payant, vous devrez envoyer à votre mutuelle l’ordonnance ainsi que la facture de votre boîte.

Quelles marquess sont remboursables ?

Toutes les marques d’ésoméprazole sont susceptibles d’être prises en charge par l’Assurance maladie et la mutuelle santé, pour un reste à charge zéro. Voici par exemple une liste des marques pour lesquelles vous pourrez prétendre à un remboursement complet :

  • Biogaran ;
  • EG ;
  • Mylan ;
  • Sandoz ;
  • Inexium ;
  • Nexium control.

Quel est le prix de l’ésoméprazole ?

Le prix dépend de la marque, de la quantité et du dosage des gélules. Il se situe entre 2,82€ et 8,75€ en fonction des laboratoire.

A titre indicatif, voici une grille des tarifs des boîtes commercialisées par Mylan :

Dosage (mg)

Nombre de gélules

Couleur

Prix (€)

20mg

7

Jaune et blanc

1,51€

20mg

14

Jaune et blanc

2,75€

20mg

28

Jaune et blanc

5,24€

40mg

14

Jaune

2,75€

40mg

28

Jaune

5,24®

Les trois conseils pour éviter les troubles liés à l’acidité

Avant de consommer de l’ésoméprazole, vous pouvez soigner votre alimentation et éviter de faire quelques erreurs. Voici trois conseils de notre rédaction :

  • Ne consommez pas les aliments acides : tomate, orange, chou, vinaigre, yaourts… ;
  • Évitez les antibiotiques ;
  • N’utilisez pas d’aspirine et d’anti-inflammatoires non-stéroïdiens (privilégiez le paracétamol) ;

Oméprazole ou ésoméprazole ?

esomeprazole

Structure chimique de l’ésoméprazole

L’ésoméprazole est l’isomère de la molécule oméprazole, cela signifie que le composant chimique possède la même formule mais qu’il s’agit d’une variante.

Lequel choisir ? La Haute autorité de santé s’est prononcée : « La réévaluation de la HAS n’a pas démontré de différence d’efficacité cliniquement pertinente entre les IPP. » Les autorités n’ont pas non plus vu de différence dans les effets secondaires de l’oméprazole et de l’ésoméprazole.