En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Trop d’antibiotiques sont prescrits contre le coronavirus

La Direction générale de la santé a lancé une alerte contre la trop importante prescription de médicaments antibiotiques pour soigner le Covid-19. Ils seraient inutiles, hors cas graves.

Antibiotiques dangers alcool

Pendant le confinement et depuis le 11 mai, beaucoup de Français sont sortis d’une consultation médicale avec une ordonnance d’antibiotiques. Trop, selon la Direction générale de la santé, autorité qui dépend du ministère de la Santé. Celle-ci a en effet mis en garde contre un excès de prescriptions.

Dans un communiqué, en s’appuyant sur un avis du Haut conseil scientifique, l’autorité sanitaire a ainsi expliqué : « Il est indispensable de respecter les règles de bon usage des antibiotiques. Depuis le début de l’épidémie, une augmentation importante de la prescription (…) a été observée, alors que les co-infections bactériennes sont rares ».

Déséquilibre du microbiote

Selon la Direction générale de la santé, un traitement à base d’antibiotique serait tout bonnement inefficace, hors cas graves. « Il n’est pas nécessaire de prescrire une antibiothérapie, que ce soit en préventif ou en curatif, chez les patients atteints de Covid-19 », résume ainsi le communiqué, qui avance même qu’un tel traitement peut comporter des risques.

En effet, un tel traitement sans nécessité comporte plus de dangers potentiels que de bénéfices. Voici les points d’alerte soulevés par le ministère : « Les prescriptions inutiles d’antibiotiques exposent les patients à des effets indésirables, dont un impact sur la flore microbienne et une augmentation du risque d’antibiorésistance ». Les traitements doivent souvent être suivis d’une cure de probiotiques, afin de rééquilibrer le microbiote.