En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Comment rester sain d’esprit pendant le confinement ?

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a donné ses recommandations pour conserver sa santé mentale lors de cette pandémie de coronavirus. Voici ce qu’il faut retenir.

Beaucoup d’internautes plaisantent sur le sujet en décrivant la folie qui les touchera au sortir du confinement. Selon l’OMS, les risques de l’isolation, mais aussi les angoisses créées par la pandémie peuvent provoquer des troubles mentaux. C’est pourquoi l’institution internationale a publié une série de recommandations pour rester sain d’esprit.

Premier conseil pour éviter les angoisses et le stress, l’OMS recommande de ne pas trop regarder la télévision, en particulier les flash info et journaux télévisés sensationnalistes. A la place, mieux vaut lire des histoires positives, regarder des films et séries divertissants. Le stress des enfants peut être évacué dans des activités de créations, comme le dessin. Les parents sont invités à parler du coronavirus à leurs enfants dans des termes simples et rassurants.

Avoir une routine et prendre soin de soi

Pour garder sa santé mentale, il convient aussi de conserver des relations sociales à distance : écrire à ses amis, téléphoner à sa famille. L’OMS conseille d’avoir une routine quotidienne et de se focaliser sur les activités relaxantes ou plaisantes. Il faut éviter les grasses matinées, les journées en pyjamas et le grignotage. Il est essentiel de prendre soin de son corps pour rester sain d’esprit.

Enfin, pour le bien des relations sociales, il ne faut pas utiliser un langage discriminant à l’encontre des victimes contaminées (« une famille Covid-19 », « un cas Coronavirus »). Face à la xénophobie, par exemple anti-asiatique, l’OMS rappelle que ce virus « n’a pas de lien avec l’ethnicité ou la nationalité, soyons empathiques »