En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Remboursement des médecines douces : comment s’y retrouver ?


Les médecines douces, aussi appelées alternatives, ont la cote depuis quelques années. Cependant, elles sont loin d’être toutes bien remboursées. Voici un petit récapitulatif des prises en charge.

Rapports difficiles avec la législation

Les médecines douces sont en plein essor mais n’ont pas encore les moyens de se structurer. La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a mené une enquête auprès des praticiens en 2019. Il en est ressorti que 460 professionnels sur 675 contrôlés étaient en infraction. S’en sont suivies de nombreuses transmissions au Parquet d’exercice illégal de la médecine, usurpation de titre ; mais aussi des procès-verbaux, avertissements et injonctions de mise en conformité.

40% des Français ont recours aux médecines douces selon l’Ordre national des médecins. Cela malgré le manque de prise en charge par la Sécurité sociale dans la majorité des pratiques.

Quelles médecines douces sont remboursées ?

oreille medecine douce

La reconnaissance par la Sécurité sociale de l’utilité avérée des médecines douces est loin d’être acquise. Il se développe chaque année de nouvelles disciplines et leurs fondateurs ne donnent pas toujours le gage de fiabilité. Les contrôles de la DGCCRF le prouvent.

Cependant, la France a progressé dans la prise en charge de certaines médecines alternatives, quand il s’agit de médecins conventionnés et du parcours de soins coordonnés. Voici la liste des médecines remboursées à hauteur de 70% :

Tout savoir sur le parcours de soins coordonnés
Lire l'article

Quelles médecines douces ne sont pas remboursées ?

Vous l’aurez compris, la grande majorité des médecines douces ne bénéficient d’aucun remboursement par l’Assurance maladie. En cause surtout, le manque de preuves scientifiques quant à l’efficacité de la pratique.

Astuce Malynx !

Si la collectivité ne participe pas à la couverture des médecines douces, en revanche, les mutuelles santé s’y intéressent de plus en plus. Pour savoir quelles mutuelles remboursent le mieux vos séances, le plus simple est de faire un devis sur LeLynx.fr !

kinesitherapeute

Voici les médecines ne bénéficiant d’aucun remboursement :

Cet article vous a-t-il été utile ?