En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

L’homéopathie ne sera plus remboursée à partir du 1er janvier 2021

Le gouvernement a rendu sa décision au sujet de l’homéopathie : elle ne sera plus remboursée à partir de 2021. L’exécutif suit ainsi les recommandations de la Haute Autorité de Santé.

remboursement homeopathie

Le gouvernement a tranché et clôturé un débat animé depuis plusieurs mois. Comme l’a annoncé la ministre de la Santé Agnès Buzyn, en 2021, l’homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécurité sociale. La mesure sera mise en place progressivement :

  • Le 1er janvier 2020, le taux de prise en charge sera abaissé de 30% à 15% ;
  • Le 1er janvier 2021, ce taux tombera à zéro et signera la fin du remboursement de l’homéopathie.

Comme l’a expliqué la ministre au Parisien, cette « période de transition » permettra à la fois de « laisser le temps de la pédagogie aux patients » et le temps de s’organiser aux industriels.

Le gouvernement suit l’avis de la HAS

Pour prendre sa décision, le gouvernement a notamment suivi la décision de la Haute Autorité de Santé (HAS). Dans un rapport, l’organisme avait en effet déclaré que les produits homéopathiques n’avaient « pas démontré scientifiquement une efficacité suffisante pour justifier d’un remboursement ».

Sans surprise, la mesure a été mal accueillie par les professionnels du secteur concernés. Le groupe Boiron a par exemple dénoncé une décision « incompréhensible et incohérente ». Face aux critiques, Agnès Buzyn a rappelé que la fin du remboursement de l’homéopathie n’entraînera pas la disparition de ces gélules du marché : les médecins pourront donc toujours en prescrire et les Français en acheter.