En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

L’homéopathie plus remboursée en Angleterre, quid de la France ?

Le service public de santé anglais refuse désormais de rembourser les médicaments homéopathiques, jugés comme inefficaces et trop coûteux.

homeopathie

Le National Health Service (NHS), l’équivalent de la Sécurité sociale française, a annoncé la fin du remboursement de l’homéopathie en Angleterre. L’organisme a déclaré qu’au mieux « l’homéopathie est un placebo et un mauvais usage des fonds déjà insuffisants du NHS qui pourraient être alloués à des traitements qui fonctionnent ».

En plus de l’homéopathie, 16 autres types de traitements (Omega 3, compléments alimentaires, antidouleurs, antidépresseurs) considérés « inefficaces » sont concernés. Cette mesure permettrait de faire économiser 250M£ (environ 280M€) chaque année au système de santé britannique.

1 Français sur 3 soigné à l’homéopathie

Si le remboursement des traitements homéopathiques n’atteignait « que » 100 000€ en 2016 en Angleterre, une mesure similaire déployée en France aurait un tout autre impact. En effet, 1 Français sur 3 se soigne actuellement à l’homéopathie et l’Hexagone fait partie les plus gros consommateurs de ces petites billes sucrées. Des médicaments pour beaucoup encore pris en charge à hauteur de 30% par la Sécurité sociale.

Dans la plupart des cas, l’homéopathie est également prise en charge par la mutuelle santé comme les médicaments et soins courants, sur la base de remboursement de la Sécurité sociale.