À quoi servent les huiles essentielles ?L’aromathérapie est-elle remboursée ?

  • Jusqu'à 300 devis mutuelle comparés en 2 minutes
  • Jusqu’à 501 € d'économies* réalisées en comparant votre mutuelle santé !

Depuis l’antiquité, on se sert des huiles essentielles pour leurs vertus curatives. Aujourd’hui, on utilise toujours l’aromathérapie pour soigner certains problèmes de santé. Alors, à quoi servent exactement les huiles essentielles ? Sont-elles remboursées par la Sécurité sociale et la mutuelle santé ?

Qu’est-ce qu’une huile essentielle ?

Les huiles essentielles sont des principes actifs extraits des plantes par un processus complexe de distillation à la vapeur d’eau. De cette plante est tirée une forme liquide et concentrée appelée « huile essentielle« .

Les vertus des huiles essentielles

Les principes actifs présents dans les plantes sont capables de soulager des petits maux du quotidien. Certaines personnes les utilisent aussi pour atténuer les symptômes de maladies.

On leur prête des propriétés antispasmodiques, antivirales, relaxantes, aphrodisiaques, stimulantes, antiseptiques, digestives, etc.

Comment se servir des huiles essentielles

  • Utilisées par voie orale, elles doivent toujours être diluées dans de l’huile et non dans l’eau. En effet, on peut avaler des huiles essentielles, mais elles ne sont pas solubles dans l’eau. Par ailleurs, elles ne doivent jamais être consommées pures, au risque de provoquer des brûlures au niveau des muqueuses de la bouche ;
  • Par voie cutanée, les huiles essentielles pénètrent très bien dans la peau et agissent en profondeur dans l’organisme. Là aussi, mieux vaut les diluer dans de l’huile pour éviter tout risque de brûlure. Cette utilisation est particulièrement recommandée en cas de maladies de peau ou pour une utilisation cosmétique : améliorer l’état des cheveux, des ongles, de la peau ;
  • En inhalation, à raison de 2 à 3 gouttes pour l’équivalent d’un bol d’eau ; ou diffusées dans toute la maison avec un diffuseur d’huiles essentielles. Elles permettent d’assainir l’air, de dépolluer, de tuer certains microbes, ou tout simplement, de créer une ambiance olfactive agréable.

Quelles précautions prendre ?

Les huiles essentielles doivent être maniées avec précaution. Ce n’est pas parce que cela provient des plantes qu’il n’y a pas de danger. Bien au contraire, certaines plantes sont des poisons et peuvent provoquer à forte dose une irritation de la peau, une atteinte du foie ou causer des effets indésirables sur le système nerveux.

Il est donc vivement recommandé de s’adresser à un médecin ou à un pharmacien spécialisé dans les huiles essentielles.

Les huiles essentielles ne sont pas recommandées chez les femmes enceintes ou allaitant, les enfants de moins de 7 ans, les personnes souffrant d’épilepsie, etc.

Elles ne peuvent remplacer les soins médicaux adapté à une pathologie grave, ni se substituer aux médicaments prescrits par un professionnel de santé.

Il est important de bien se laver les mains après utilisation, de ne pas les diffuser en continu et enfin, de ne pas les utiliser pures.

Le remboursement de l’aromathérapie

La Sécurité sociale ne prend pas en charge l’aromathérapie.

En revanche, de plus en plus de mutuelles santé proposent de rembourser cette médecine douce, sous forme d’un forfait.

Pour être sûr de bénéficier de cette prestation, vérifiez les garanties santé présentes dans votre contrat de mutuelle.

Astuce Malynx !

Votre complémentaire santé ne rembourse pas l’aromathérapie ? N’hésitez pas à comparer les devis des mutuelles afin de d’être mieux protégé. C’est simple, gratuit et rapide !