Remboursement médecin du sport : tout savoir à ce sujet

  • Jusqu'à 300 devis mutuelle comparés en 2 minutes
  • Réalisez jusqu’à 425€* d’économies en comparant votre mutuelle santé !

Que l’on pratique un sport dans le cadre de ses loisirs ou de son activité professionnelle, le rendez-vous chez le médecin du sport peut s’avérer nécessaire en cas de questions, de gênes voire de douleurs. Voici ce qu’il faut savoir sur le remboursement d’une consultation chez un médecin du sport par l’Assurance maladie et votre mutuelle santé.

Le remboursement d’une consultation chez un médecin du sport

Spécialiste de physiologie et de la biologie appliquée au sport, le médecin du sport peut mettre en place tout un arsenal de techniques et autres traitements pour aider le sportif à combattre ses pathologies. Comme pour d’autres spécialistes, le remboursement de votre consultation auprès d’un médecin du sport est possible grâce à l’Assurance maladie ou votre mutuelle.

Le remboursement par l’Assurance maladie

Toute consultation auprès d’un médecin du sport est remboursée de la même manière que celle auprès d’un médecin généraliste. L’Assurance maladie rembourse chaque consultation à hauteur de 70 %.

De ce fait, si celle-ci vous a été facturée 25 euros par un médecin de secteur 1, 16,50 euros (une participation forfaitaire d’1€ est déduite) vous seront remboursés au titre de la couverture de la Sécurité sociale.

En outre, certains examens doivent s’inscrire dans un parcours de soins. En effet, si des spécialités comme la radiologie sont prises en charge, l’ostéopathie ne l’est que par votre mutuelle. Vérifiez donc si ces examens sont compris dans votre forfait de mutuelle ou s’ils sont au moins pris en charge par l’Assurance maladie.

Bon à savoir : notez que la Sécurité sociale ne rembourse pas les activités sportives prescrites par un médecin. Vous pouvez en revanche profiter d’une prise en charge de la part de la municipalité dans laquelle vous résidez ou de votre mutuelle.

Le remboursement par la mutuelle

Le remboursement de votre passage chez un médecin du sport sera à la hauteur de ce qui prévu par le contrat signé. En effet, le remboursement peut être intégral ou partiel, en fonction des termes de votre mutuelle

Rappelons qu’un dépassement d’honoraires peut survenir lors d’une consultation avec un médecin de secteur 2. Dans ce cas, le reste à charge dépendra des garanties de votre mutuelle. Sachez aussi qu’une consultation d’un médecin du sport après un passage chez votre médecin traitant vous permettra de bénéficier d’un remboursement à hauteur de 70 %.

Si vous n’êtes pas orienté vers un médecin du sport par ce dernier, vous n’aurez qu’un remboursement (minoré) de 30 % de la part de l’Assurance maladie (une autre partie sera prise en charge par votre mutuelle).

Si vous consultez un médecin du secteur 3, le remboursement de l’Assurance maladie est bien moindre que celui des médecins en secteurs 1 et 2. Les médecins de secteur 3 font partie des médecins « hors convention », il s’agit de spécialistes dont les consultations demandent un certain temps. L’Assurance maladie ne rembourse que très peu ces consultations, à hauteur d’une poignée d’euros, tout au plus.

Nous vous recommandons de jeter un œil aux termes et autres clauses de votre mutuelle afin de savoir si vous pouvez prétendre à un remboursement desdits dépassement d’honoraires.

Consultation

Prix

Tarif de base

Taux de remboursement

Reste à charge

Médecin du sport secteur 1

35 € maximum

25 €

70 %

7,50 €

Médecin du sport secteur 2

Honoraires libres

23 €

30 à 70 %

6,90 € (70 %)

Le remboursement d’une séance chez un médecin du sport n’est en revanche pas le même pour les professionnels qui sont mieux remboursés par les différentes mutuelles, notamment lorsque les gênes sont issues de leur discipline. En effet, les blessures voire accidents lors d’entraînements ou de compétitions font l’objet d’une prise en charge. À ce titre, les séances de kinésithérapie, la location de matériel médical, les soins infirmiers ainsi que les hospitalisations sont remboursés par la mutuelle du professionnel.

Remboursement médecin du sport : tout savoir

Le médecin du sport : rôle et spécialités

Le médecin du sport ne se penche pas uniquement sur les gênes physiques des sportifs. Il peut également les accompagner pour optimiser leurs performances.

Quand consulter son médecin du sport ?

Médecin spécialisé, ce praticien se penche sur les gênes et autres douleurs que peuvent ressentir les sportifs, des amateurs aux plus aguerris. Contractures, tendinites, entorses et fractures font partie de la majorité des motifs pour lesquels on le consulte.

Cela étant, il peut aussi accueillir des patients pour leur prodiguer des recommandations au sujet de leur pratique. La traumatologie du sport n’est donc pas son seul champ d’expertise.

Le médecin du sport collabore étroitement avec d’autres spécialistes : cardiologues, kinésithérapeutes, diététiciens et nutritionnistes…

Les actes pratiqués par le médecin du sport

Le médecin du sport est habilité à : 

  • réaliser un examen complet pour s’assurer de l’absence de toute contre-indication à la pratique d’une activité sportive ;

  • prescrire une activité physique sur ordonnance pour les patients atteints de pathologies chroniques et autres affections longue durée (ALD) ;

  • traiter différents traumatismes. Il s’agit de la branche de la traumatologie du sport. Il peut mettre en place différentes techniques comme l’ostéopathie (pratique manuelle destinée à traiter les douleurs musculosquelettiques) ou la cryothérapie (traitement par le froid sur certaines zones du corps ou sur le corps tout entier) ;

  • accompagner les sportifs qui le consultent. Loin de se substituer à un préparateur mental ou physique, le médecin du sport peut tout de même prodiguer de précieuses recommandations et aider à optimiser les performances du sportif de diverses manières (sommeil, alimentation, tests physiques… ).

La formation d’un médecin du sport

Le médecin du sport suit des études de médecine classique avant de se spécialiser dans le cadre de sa sixième année. Il doit passer les Épreuves Classantes Nationales (ECN) et être bien classé pour avoir la possibilité de choisir sa spécialité.

Le médecin du sport en devenir doit enfin s’orienter vers un Diplôme d’Études Spécialisées Complémentaires (DESC) en médecine du sport (d’une durée de deux ans) en arrivant en huitième année. À l’issue de ce cursus, il passe un certificat de capacité en médecine et biologie du sport. 

Les médecins du sport interviennent dans les hôpitaux et cliniques mais aussi auprès d’associations sportives et clubs, dans le cadre de leurs compétitions. On peut également les consulter dans des cabinets libéraux. Le médecin du sport gagnera également de l’expérience et entérinera son expertise sur le terrain grâce à la multiplicité des cas et des sportifs qu’il rencontrera.

Le déroulement d’une consultation chez un médecin du sport

À l’image d’autres médecins spécialistes ou d’un généraliste, la consultation d’un médecin du sport débute par un échange entre le spécialiste et son patient, afin de déterminer son profil et, évidemment, la raison de sa venue. 

Sport pratiqué, antécédents, état de santé… Le patient est questionné sur bien des aspects afin que sa gêne ou sa pathologie soit clairement identifiée. Qu’il soit amateur ou professionnel, le sportif a intérêt à répondre du mieux qu’il peut aux questions de son médecin afin que ce dernier puisse traiter sa ou ses pathologies. 

Le médecin du sport peut demander au patient de venir en tenue de sport afin que ce dernier fasse certains mouvements propres à sa pratique. Chaussures, accessoires… Le médecin profite en général de ce premier échange pour dresser une liste étendue de ce qui peut amener à une guérison plus rapide.

Enfin, n’oubliez pas de vous munir de tout document pouvant être utile dans le cadre de la visite comme vos ordonnances, radiographies, IRM ou scanners…

Votre mutuelle ne vous donne pas entière satisfaction ? Comparez les meilleures complémentaires santé en quelques clics et gratuitement sur notre site Internet LeLynx.fr !

Cet article vous a-t-il été utile ?