En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Vers un remboursement des consultations chez le psychologue ?

Les consultations chez le psychologue pourraient-elles être prises en charge par la Sécurité sociale ? Plusieurs départements testent actuellement le dispositif.

psychiatrie

Plusieurs caisses d’assurance maladie expérimentent le remboursement des consultations de psychologues et psychothérapeutes. Le dispositif est en effet testé pour les assurés des Bouches-du-Rhône, de Haute-Garonne, des Landes et du Morbihan, sur la période 2018-2020.

Pour en bénéficier, les patients de ces départements devront se voir délivrer une ordonnance de leur médecin traitant pour une séance d’évaluation de 45 minutes avec un professionnel conventionné. Celui-ci pourra ensuite prescrire 10 séances de soutien de 30 minutes, et 10 autres de 45 minutes si besoin. Concrètement, c’est la CPAM qui s’occupera des paiements, mais les dépassements d’honoraires seront exclus.

Réduire la consommation d’antidépresseurs

Par ce dispositif, la Sécurité sociale espère faire diminuer la consommation d’antidépresseurs. Une mesure qui va dans le sens des préconisations de la Haute Autorité de Santé (HAS), qui recommandait en 2017 de préférer la psychothérapie à la consommation de psychotropes. A la clé également, d’importantes économies. En 2015, la prise en charge des dépenses liées aux maladies psychiques a représenté un coût total de 19,3 milliards d’euros.

Si la profession estime globalement l’initiative comme positive, de nombreux spécialistes pointent du doigt le montant des remboursements. Avec 22€ pour les 10 premières séances et 32€ pour les 10 suivantes, la prise en charge est jugée insuffisante, d’autant plus lorsqu’on sait que le tarif d’une consultation tourne en moyenne entre 50 et 60€.

Pour rappel, dans le reste du pays, les séances chez le psychologue ou le psychothérapeutes libéraux ne sont pas remboursées par la Sécurité sociale. Certaines mutuelles santé proposent parfois une indemnisation.