Psy : plus de 66% des patients sont des femmes

Le premier baromètre de la psychologie, dévoilé par le site spécialisé Psychologue.net, a montré que 76% des patients avaient moins de 35 ans et 66,5% étaient des femmes.

Psychologue et jeune

Quelle qu’en soit la raison, de plus en plus de Français sont amenés à réserver des séances de psychologie. Ils sont exactement 33% à avoir déjà consulté un psychologue. Parmi eux, la majorité est située dans la tranche d’âge 18-44 ans et, pour 66,5%, les patients sont des femmes. La profession, d’ailleurs, est très féminisée : 85% des praticiens sont des femmes, pour un âge moyen de 45 ans. En 2021, les recherches liées à la psychologie sont plus importantes dans trois villes : Paris, Lyon et Nancy.

La séance de 45 minutes à une heure est souvent comprise entre 50€ et 70€, pour un prix moyen situé à 64€. Les troubles les plus souvent recensés en thérapie sont l’anxiété et la dépression, devant les problèmes conjugaux. Pour rappel, au 1er janvier 2020, la France comptait 74 058 psychologues en activité. Ces derniers, surtout depuis la pandémie, ont de plus en plus recours à la digitalisation de leur thérapie.

Robert Geoffroy et la psychologie au temps du coronavirus
Lire l'article

Explosion des séances en ligne

Comme le souligne le Digital Report 2021, la progression des soins sur internet est importante entre 2020 et 2021 : +25%. Selon le baromètre de la psychologie, 85,6% des psychologues affirment proposer des séances en ligne. A titre comparatif, ils n’étaient que 37,88% à proposer cette solution en 2017. C’est le patient qui a formulé la demande de faire la séance à distance dans 35% des cas. Les séances se font majoritairement par Skype ou appel téléphonique.

Autre enseignement intéressant, on apprend ainsi que la crise sanitaire est la troisième cause (10%) qui a poussé les psychologues à pratiquer la thérapie en ligne. Toujours selon cette étude, réalisée en mars 2021, un quart des psychologues qui réalisent ces rendez-vous grâce à internet ne le faisaient pas douze mois plus tôt. Quant à ceux qui en avaient déjà l’habitude, ils ont multiplié leurs créneaux en ligne. Enfin, 90% d’entre eux déclarent pratiquer les mêmes tarifs pour une séance en présentiel ou à distance.