Une campagne pour inciter les Français à parler de leurs problèmes psychologiques

La santé mentale des Français préoccupe le gouvernement. Le ministère de la Santé et Santé Publique France ont lancé une campagne pour inciter à parler de ses problèmes psychologiques.

psychiatrie

« En parler, c’est déjà se soigner ». C’est avec cette formule que le ministère de la Santé et Santé Publique France ont lancé mardi 6 avril une campagne autour de la santé mentale. L’objectif : « encourager la parole auprès de son entourage, d’un professionnel de santé et recourir aux dispositifs d’information, d’écoute et de soutien psychologique existants ».

La campagne rappelle que détecter les problèmes psychologiques et psychiatriques est « primordial » pour permettre « une prise en charge adaptée ». Afin de toucher les jeunes, la campagne se structure autour d’un volet digital. Elle sera également déployée à la radio, puis à la télévision à partir du 20 avril.

Un boom des recherches « psys » constaté sur Doctolib
Lire l'article

31% des Français présentent un état anxieux ou dépressif

Depuis mars 2020, Santé Publique France mène de façon régulière une enquête baptisée CoviPrev. Il en ressort que la santé mentale des Français s’est dégradée. Les derniers résultats (15-17 mars) montrent que 31% des personnes interrogées présentent un état anxieux ou dépressif. « Telle est l’épidémie derrière la pandémie. Cela nécessite des réponses de santé publique fortes et durables pour détecter et prendre en charge la souffrance psychique », a commenté Geneviève Chêne, Directrice générale de Santé publique France.

Pour répondre aux personnes en souffrance, la campagne rappelle qu’il est possible de se tourner vers les médecins traitants, les professionnels de santé mentale (psychiatres, psychologues, psychothérapeutes) et le monde associatif. Un numéro vert – le 0 800 130 000 – et un site dédié – Psycom.org – ont été créés par le gouvernement pour répondre aux questions et orienter les personnes qui auraient besoin d’écoute.