Comment les troubles du langage sont-ils pris en charge ?

  • Jusqu'à 300 devis mutuelle comparés en 2 minutes
  • Jusqu’à 501 € d'économies* réalisées en comparant votre mutuelle santé !

En France, on estime que 4 à 8 % de la population souffre d’un trouble du langage. Cette difficulté d’apprentissage peut toucher n’importe quelle personne sans antécédent neurologique ou cérébrale. Afin de réduire ces troubles et les conséquences qu’ils peuvent avoir, il est recommandé de prendre rapidement en charge ces difficultés dès leur apparition chez l’enfant. Son traitement fait l’objet d’une indemnisation de la Sécurité sociale et de certaines mutuelles santé.

Les troubles du langage les plus fréquents

Les troubles de l’articulation (zozotement, cheveu sur la langue…) peuvent provenir d’un problème bucco-dentaire qui se détecte grâce à un bilan avec un orthodontiste. Ces troubles peuvent se résorber spontanément, nécessiter une rééducation, voire une intervention chirurgicale.

La dysphasie affecte l’expression et la compréhension orale. Certains enfants sont incapables de faire une phrase intelligible de deux mots en raison d’un trouble portant sur la phonologie, la syntaxe, l’évocation, la sémantique. Ce trouble est durable et ça peut avoir des répercussions sur la vie affective, sociale, familiale et scolaire. Le seul traitement est la rééducation orthophonique du langage et le développement de moyens compensatoires.

Le bégaiement qui se traduit par des répétitions ou un blocage à l’émission du langage. Fréquent et banal à 2-3 ans, il faut s’en préoccuper s’il persiste au-delà de 3-4 ans. Il peut être lié à un trouble moteur, psychologique ou communicationnel. Sa correction passe par des séances auprès d’un orthophoniste, mais aussi souvent par une psychothérapie et de la relaxation.

Troubles du langage : le remboursement des soins

La prise en charge par la Sécurité sociale n’est pas la même selon l’établissement de santé dans lequel le patient est traité.

Dans un cabinet privé

Les séances d’orthophonie ou orthoptie prescrites par un médecin est de 60 %. Cependant, les soins médicaux effectués par un ergothérapeute, un psychologue et un psychomotricien ne sont pas remboursés.

Dans un établissement de soins

Le traitement des troubles de langage dans des établissements de soins spécialisés sont entièrement remboursés et ne nécessitent aucun avancement de frais. Il s’agit :

  • Les centres d’action médico-sociale précoce (CAMPS) ;
  • Les centres médico-psycho-pédagogique (CMPP) ;
  • Les centres médico-psychologiques (CMP).

Cependant, le niveau de prise en charge de la Sécurité sociale peut, dans certains cas, ne pas couvrir l’ensemble des frais engagés pour le traitement d’un trouble du langage. Une complémentaire santé peut apporter une meilleure couverture des dépenses santé nécessaires aux soins de rééducation orthophonique.

La prise en charge des troubles du langage

La prise en charge des troubles de langage doit s’effectuer dès les premiers signes, généralement à l’enfance.

Après un bilan orthophonique, un parcours de soin adapté pourra être mis en place entre le médecin traitant ou pédiatre de l’enfant et l’ensemble des médecins spécialistes nécessaires au traitement du trouble détecté.

Pour soigner les difficultés de langage, le principal traitement est la rééducation orthophonique. Chaque parcours de soin est adapté à l’enfant.  En fonction des difficultés évaluées, certains médecins spécialistes supplémentaires peuvent participer à la rééducation, notamment un psychologue ou un pédopsychiatre.