En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité suite à notre changement de raison sociale dans le cadre d'une réorganisation interne. En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Près de 40% des femmes n’ont pas consulté de gynécologue depuis 3 ans

Selon une étude Harris Interactive sur l’accès aux soins en France, près de 4 femmes sur 10 n’ont pas vu de gynécologue dans les 3 ans écoulés. La pénurie de professionnels de santé et les délais d’attente sont notamment en cause.

Patient bonne santé

Cet exemple est symptomatique des problèmes actuels sur l’accès aux soins médicaux en France. Près de 40% des femmes n’ont pas consulté de gynécologue depuis 3 ans, selon un sondage Harris Interactive pour Médecine4i. Ce chiffre est la conséquence directe d’un renoncement des patientes à y aller chaque année.

En effet, les délais d’attente pour consulter ces médecins spécialistes sont de plus en plus longs. Selon l’enquête, la durée d’attente moyenne s’élève à 61 jours. De plus, 1 femme sur 4 attend 5 mois ou plus pour obtenir un rendez-vous. Pour autant, la consultation dure en moyenne 21 minutes et dans un quart des cas, moins de 15 minutes.

Un suivi gynécologique annuel indispensable

Cette tendance est d’ailleurs beaucoup plus marquée dans certaines régions françaises. Il faut par exemple patienter pas moins de 84 jours en Centre-Val de Loire et 73 jours dans le Grand-Ouest. En comparaison, l’attente pour avoir un rendez-vous chez ce spécialiste est de 33 jours dans la zone Paris-Hauts-de-Seine.

L’étude démontre ici un constat alarmant alors qu’un suivi gynécologique annuel est nécessaire et indispensable. Ces actes ont pour objectif de détecter des maladies graves le plus tôt possible comme les cancers du sein et de l’utérus ou l’endométriose par exemple.