En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Généralistes : certaines consultations bientôt facturées 46 ou 60€

A compter du 1er novembre 2017, le prix d’une consultation chez un médecin généraliste pourra être plus élevé en fonction du degré de « complexité » de la consultation.

médecin généraliste

Une nouvelle grille tarifaire entrera en vigueur dès le mois de novembre, prévoyant ainsi de nouveaux tarifs plus élevés pour certaines consultations en fonction de leur complexité. Les consultations chez le généraliste dites « complexes » seront ainsi facturées 46€ et celles « très complexes », 60€.

Ces nouveaux tarifs, publiés au journal officiel le 12 septembre, font suite à des négociations entre les syndicats médecins et l’Assurance maladie. Une nouvelle convention tarifaire qui était à l’origine du passage de la consultation chez un généraliste de 23 à 25€ en mai dernier.

Astuce Malynx !

Malgré cette nouvelle grille tarifaire, le remboursement des consultations par l’Assurance maladie reste à hauteur de 70% du tarif de convention (100% en cas d’ALD). Une mutuelle santé est alors nécessaire pour bénéficier d’un remboursement complet.

Consultations complexes ou très complexes ?

Les consultations complexes facturées 46€ concernent :

  • les enfants de 3 à 12 ans obèses ou avec un risque avéré d’obésité ;
  • les nourrissons qui sortent de la maternité ;
  • les jeunes filles entre 15 et 18 ans qui souhaitent avoir accès à une contraception ;
  • les consultations de prévention contre les maladies sexuellement transmissibles.

Une majoration de 16€ (faisant passer la consultation à 62€) pourra être appliquée dans certains cas : asthme, prise en charge d’un couple stérile, pathologie oculaire grave, ou une 1ère consultation de prise en charge d’un trouble du comportement alimentaire.

Quant aux consultations très complexes facturées 60€, elles concernent principalement les visites rares concernent la préparation à des greffes rénales, les consultations d’annonce de cancer ou encore les consultations des gynécologues concernant des malformations fœtales.