Le prix de la consultation chez le médecin généraliste passe à 25€

A compter du lundi 1er mai, le tarif de la consultation chez un médecin généraliste est passée de 23€ à 25€. Une hausse de prix qui concerne l’ensemble des généralistes du secteur 1, soit 94% de ces professionnels.

Médecin généraliste

Cette revalorisation du tarif de la consultation fait suite à la convention signée le 25 août 2016 entre les syndicats de médecins libéraux et la Caisse nationale d’assurance maladie (CNAM). Elle voit ainsi le prix de la consultation standard chez le médecin généraliste passer de 23€ à 25€, et à 30€ pour les enfants de moins de 6 ans. Une augmentation qui ne fait que marquer le départ d’une série de hausses de tarifs, portant sur des consultations plus ciblées, jusqu’à juin 2018.

Pour autant, cette hausse tarifaire n’impactera en rien les Français dotés d’une complémentaire santé. En effet, la Sécurité sociale continue de prendre en charge la consultation à hauteur de 70%, les 30% restant étant remboursés par la mutuelle santé. Subsiste la participation forfaitaire de 1€ à la charge du patient, comme c’était le cas jusqu’à présent.

Les 3,3 millions de Français n’ayant pas souscrit de mutuelle santé devront quant à eux débourser 60 centimes d’euros supplémentaires à chaque consultation, soit 7,50 euros de reste à charge au lieu de 6,90 euros.

Une hausse insuffisante pour les syndicats

« Cela faisait plus de 6 ans que le prix de la consultation n’avait pas bougé. En 30 ans de carrière je n’avais jamais vu un blocage tarifaire aussi long », signale Claude Leicher, président syndicat MG France, signataire de la convention. Une hausse bienvenue mais qui ne satisfait cependant pas : « 2€ sont loin d’être suffisants pour régler la crise profonde que traverse la médecine libérale aujourd’hui », a regretté dans un communiqué la Confédération des syndicats médicaux (CSMF). Pour autant la nouvelle convention devrait permettre une progression moyenne des revenus des généralistes de 16 000€ par an.

La CSMF, 1ère organisation chez les médecins libéraux et non-signataire de la convention, déplore cependant  que les spécialistes ne bénéficient pas de cette hausse tarifaire. Pour autant, le président de la FMF (Fédération des Médecins de France), Jean-Paul Hamon, se veut plus optimiste : « ce n’est pas la révolution, mais la première étape avant une consultation à 40€ dans la moyenne des pays européens ».