En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Vers un paiement des consultations chez le médecin en cas d’oubli ?

Un syndicat de médecins a lancé une pétition afin d’imposer la facturation des consultations non honorées par les patients. Une façon d’obliger les Français à annuler leur rendez-vous et désengorger les salles d’attente.

C’est une initiative dans le but de changer la législation du Code de santé publique. Le syndicat de l’Union Française pour une médecine libre (UFML) a lancé une pétition afin d’autoriser la facturation d’honoraires à des patients, même si aucun acte médical n’a été réalisé, ce qui est interdit aujourd’hui.

En effet, selon le syndicat, 28 millions de consultations chez les médecins ne sont pas honorées chaque année. Ce phénomène représente une durée de 40 minutes par jour pour chaque praticien. La pétition a pour objectif de stopper la prolifération de ces « lapins » afin de « libérer du temps de soin (…) et diminuer une part des passages aux urgences ».

Un élargissement à tous les professionnels de santé

Pour le moment, cette initiative a rassemblé quelque 1 200 signatures, mais le syndicat en attend entre 10 000 et 15 000 d’ici 4 à 5 mois. Pour ce faire, l’UFML souhaite élargir cette mesure aux « autres professions du soin conventionnées, chaque jour et sur tout le territoire ». Une fois cet objectif atteint, la proposition sera alors présentée aux pouvoirs publics.

Pour la suite, une concertation sera alors lancée entre l’Assurance maladie, les différents syndicats de médecins mais aussi l’Etat, pour étudier le dossier. Cette mesure est d’ores et déjà mise en place en Belgique, où les patients oubliant leur rendez-vous chez un praticien, doivent s’acquitter d’une « amende forfaitaire » de 12€.