En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

En mars, les téléconsultations facturées à l’Assurance maladie battent des records

La deuxième quinzaine du mois de mars a été marquée par un bond des téléconsultations. L’Assurance maladie en a enregistré plus de 486 000 la semaine du 23 mars.

teleconsultation

C’est une conséquence de la pandémie en cours et des restrictions de déplacement mises en place par le gouvernement. La téléconsultation a connu un essor important ces dernières semaines. « Les téléconsultations constituent désormais plus de 11% de l’ensemble des consultations contre moins de 1% avant la crise », a expliqué l’Assurance maladie dans un communiqué.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. L’organisme rapporte que, jusque début mars, environ 10 000 téléconsultations étaient effectuées par semaine. La semaine du 16 mars, ce nombre est monté à 80 000. Et la semaine du 23 mars, ce ne sont pas moins de 486 369 téléconsultations qui ont été facturées.

La télémédecine, comment ça marche ?
Lire l'article

Fort essor chez les médecins

Dans ce contexte sanitaire particulier, la téléconsultation s’est « installée auprès des médecins libéraux comme une modalité pertinente de prise en charge des patients », quelle que soit la pathologie pour laquelle ils consultent. 81% des téléconsultations ont été effectuées par des médecins en tant que médecin traitant.

Le nombre de médecins pratiquant la téléconsultation a considérablement augmenté en mars. Pour la semaine du 23 mars, l’Assurance maladie note que « 44% de médecins généralistes ont effectué une téléconsultation contre 11% la semaine précédente ».

Pour rappel, le gouvernement a assoupli les règles de la téléconsultation. Jusqu’au 30 avril, l’ensemble des téléconsultations sont exceptionnellement prises en charge à 100% par l’Assurance maladie.