En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Coronavirus : les règles de la téléconsultation assouplies

Pour limiter la propagation du coronavirus, le gouvernement a assoupli les conditions de la téléconsultation. Les patients n’ont plus besoin de passer par leur médecin traitant pour y accéder.

teleconsultation

En période d’épidémie, la téléconsultation est un moyen efficace de proposer des soins aux malades tout en limitant la propagation du virus. Par conséquent, le ministre de la santé Olivier Véran a signé mardi 9 mars un décret pour assouplir les règles d’accès à la téléconsultation.

Concrètement, le gouvernement a levé l’obligation de passer par son médecin traitant et d’avoir consulté en présentiel dans les 12 mois avant la réalisation d’une consultation à distance. Ainsi, les personnes qui ont des raisons de penser qu’elles sont infectées par le coronavirus pourront demander une consultation à distance avec n’importe quel médecin.

La télémédecine, comment ça marche ?
Lire l'article

Mise en garde des professionnels

Le décret qui assouplit les conditions de la téléconsultation est effectif du 10 mars au 30 avril 2020. Les personnes qui bénéficieront de ce service seront remboursées par l’Assurance maladie, comme cela se fait depuis septembre 2018. Côté pratique, le décret dispose que les téléconsultations « peuvent être réalisées en utilisant n’importe lequel des moyens technologiques actuellement disponibles pour réaliser une vidéotransmission ».

Vigilance toutefois, alertent certains syndicats. Avec la téléconsultation, le diagnostic n’est pas toujours aussi affiné qu’en présentiel. « Pour une infection virale potentiellement grave telle que le Covid-19, elle reste insuffisante pour assurer un diagnostic avec un minimum de garanties », expliquait Jacques Battistoni, président du syndicat des médecins généralistes de France.