En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Les médecins libéraux recevront 2 000 euros d’aide

Pour compenser les pertes liées à la crise sanitaire, les médecins libéraux recevront une aide de 2 000 euros de leur caisse de retraite, la CARMF.

La Caisse autonome de retraite des médecins de France (CARMF) a annoncé dans un communiqué qu’elle débloquerait une aide exceptionnelle de 2 000€ pour tous les médecins libéraux. « Cette somme viendra en diminution du solde de cotisation 2020, sans réduction des droits à la retraite », a détaille l’organisme dans son message.

Un autre geste envers les médecins a été décidé : les professionnels à la retraite qui ont fait des remplacements pendant l’épidémie n’auront aucune cotisation à payer. Pour la CARMF, cet effort s’évalue à 8 000€ par médecin environ, soit un total d’un milliard d’euros. Ces décisions viennent à la suite de demandes de la part des syndicats de médecins auprès de la caisse, qui possède des réserves de plusieurs milliards d’euros.

Votre médecin traitant n’exerce plus, que faire ?
Lire l'article

Une aide insuffisante ?

Le syndicat des médecins généralistes, MG-France, a applaudi la mesure qu’il juge « équitable ». Selon lui, « elle n’hypothèque pas l’avenir » car la CARMF n’a pas puisé dans les réserves mais dans le fonds d’action sociale et le régime d’invalidité décès. Cependant, le syndicat pense que cette aide « ne sera pas suffisante pour les médecins les plus en difficulté ».

Selon MG-France, les cabinets de médecine générale ont perdu environ 50% de leur activité pendant la crise, depuis la mi-mars. A titre comparatif, la caisse de retraite des dentistes, la CARCDSF, a annoncé une aide de 4 500€ versée en trois fois, ainsi qu’un report de six mois des cotisations d’avril à septembre, avec un paiement étalé entre mi-2021 et mi-2022.