Les médecins libéraux recevront 2 000 euros d’aide

Pour compenser les pertes liées à la crise sanitaire, les médecins libéraux recevront une aide de 2 000 euros de leur caisse de retraite, la CARMF.

La Caisse autonome de retraite des médecins de France (CARMF) a annoncé dans un communiqué qu’elle débloquerait une aide exceptionnelle de 2 000€ pour tous les médecins libéraux. « Cette somme viendra en diminution du solde de cotisation 2020, sans réduction des droits à la retraite », a détaille l’organisme dans son message.

Un autre geste envers les médecins a été décidé : les professionnels à la retraite qui ont fait des remplacements pendant l’épidémie n’auront aucune cotisation à payer. Pour la CARMF, cet effort s’évalue à 8 000€ par médecin environ, soit un total d’un milliard d’euros. Ces décisions viennent à la suite de demandes de la part des syndicats de médecins auprès de la caisse, qui possède des réserves de plusieurs milliards d’euros.

Votre médecin traitant n’exerce plus, que faire ?
Lire l'article

Une aide insuffisante ?

Le syndicat des médecins généralistes, MG-France, a applaudi la mesure qu’il juge « équitable ». Selon lui, « elle n’hypothèque pas l’avenir » car la CARMF n’a pas puisé dans les réserves mais dans le fonds d’action sociale et le régime d’invalidité décès. Cependant, le syndicat pense que cette aide « ne sera pas suffisante pour les médecins les plus en difficulté ».

Selon MG-France, les cabinets de médecine générale ont perdu environ 50% de leur activité pendant la crise, depuis la mi-mars. A titre comparatif, la caisse de retraite des dentistes, la CARCDSF, a annoncé une aide de 4 500€ versée en trois fois, ainsi qu’un report de six mois des cotisations d’avril à septembre, avec un paiement étalé entre mi-2021 et mi-2022.