En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Santé : 63% des Français ont déjà dû renoncer à des soins ou les reporter

Près de deux tiers des Français ont déjà dû reporter des soins de santé ou y renoncer. En cause le plus souvent, des raisons financières ou la difficulté à obtenir un rendez-vous dans un délai raisonnable.

hausse cotisation

Renoncer à des soins de santé ou les reporter est une réalité courante pour de nombreux Français. En effet, selon un sondage BVA pour France Assos Santé paru dimanche 17 novembre dans le Journal du Dimanche, près des deux tiers de la population (63%) seraient concernés par le phénomène.

Parmi les raisons les plus couramment évoquées pour expliquer le renoncement aux soins :

  • Des délais d’attente trop longs pour obtenir un rendez-vous (44%) ;
  • Le coût financier, à cause d’un reste à charge trop élevé (41%) ;
  • L’impossibilité d’avancer les frais (30%) ;
  • Le manque de médecins à une distance raisonnable du domicile (25%).

Les populations modestes davantage touchées

Si près de deux-tiers des Français ont déjà renoncé ou reporté des soins de santé, cette proportion grimpe chez certains catégories de population : elle atteint les 77% chez les personnes handicapées, 74% chez les jeunes (25-34 ans) et 72% chez les personnes modestes, dont le revenu mensuel net est inférieur à 1 500€ par mois. Ainsi, le sondage met en évidence « le lien entre vulnérabilité économique et accès aux soins ».

Autre fait notable de l’étude : faute de réussir à obtenir des rendez-vous médicaux rapidement, 17% des personnes interrogées déclarent s’être rendues aux urgences. En moyenne, les sondés estiment qu’il leur faut un délai de 3 mois et 2 jours pour obtenir un rendez-vous chez un ophtalmologue, 2 mois et 3 jours pour un dermatologue ou encore 1 mois et 23 jours pour un gynécologue.