En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Santé : les actes les plus chers moins bien remboursés par l’Assurance maladie

Depuis le 1er janvier, les actes de santé de plus de 120€ sont moins bien remboursés par l’Assurance maladie. La participation forfaitaire des assurés augmente de 6€.

budget sante

Depuis le 1er janvier 2019, les actes médicaux les plus chers sont moins bien remboursés par l’Assurance maladie. En effet, selon un décret paru vendredi 28 décembre au Journal Officiel, la participation forfaitaire des assurés passe de 18€ à 24€ pour certains actes, notamment ceux « dont le tarif est égal ou supérieur à 120€ ».

L’Assurance maladie remboursera donc 6€ de moins pour ce type d’actes. Une mesure nécessaire selon le gouvernement pour « mettre en cohérence » la prise en charge de l’Assurance maladie avec un autre décret de 2011, par lequel le seuil de la participation forfaitaire était passé de 91€  à 120€. Les personnes invalides, les femmes enceintes et les malades chroniques ne sont toutefois pas concernés.

Une mesure à 40 millions d’euros

D’après les mutuelles et complémentaires santé, qui remboursent bien souvent cette participation forfaitaire, le coût de la mesure est estimé à 40 millions d’euros par an. En septembre dernier, le Président de la Mutualité française Thierry Beaudet avait d’ailleurs dénoncé une mesure « injuste », qui pourrait avoir un impact sur le montant des cotisations des assurés.

Le décret a toutefois aussi apporté des bonnes nouvelles. Dès 2019, les examens de santé obligatoires pour les enfants de moins de 6 ans sont remboursés à 100%, de même que les honoraires perçus par les pharmaciens pour les médicaments « particulièrement coûteux et irremplaçables ». A partir du 1er juin, les consultations pour prévenir les cancers du sein et du col de l’utérus chez les femmes de 25 ans seront aussi intégralement prises en charge.