En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Santé : 74% des soins médicaux ont été annulés pendant le confinement

Selon une enquête publiée mardi par l’UFC-Que Choisir, les trois-quarts des rendez-vous de santé pris pendant le confinement ont été annulés. Cependant, des retards sont aujourd’hui observés dans leur reprogrammation.

Avec la mise en place des mesures sanitaires, les parcours de soins ont été fortement chamboulés pendant le confinement. Selon une enquête menée par l’UFC-Que Choisir, les trois-quarts des rendez-vous pour des soins médicaux, programmés entre le 17 mars et le 11 mai, ont ainsi été annulés.

Pour autant, d’après l’enquête révélée mardi, seuls 20% de ces soins médicaux ont été reprogrammés depuis. Ce chiffre baisse même à 12% en ce qui concerne les opérations. Cette tendance inquiète fortement l’association de consommateurs car « un tiers de ces rendez-vous avaient été pris depuis plus de 3 mois ».

« Une parfaite coordination de tous les acteurs »

De nombreux médecins font aujourd’hui état d’un allongement de l’attente pour obtenir un rendez-vous, avec un flux constant de nouveaux patients. « Cet afflux est d’autant plus difficile à gérer que les règles d’hygiène drastiques réduisent les capacités de prise en charge du système sanitaire », précise l’enquête.

L’UFC-Que Choisir demande donc au ministère de la Santé et aux agences régionales de santé d’organiser « sans délai une parfaite coordination de tous les acteurs, notamment entre structures publiques et structures privées, afin d’accélérer le retour à la normale ». Il est ici question de basculer les soins du public vers le privé sans appliquer des dépassements d’honoraires.