En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Assurance maladie : vers une hausse des maladies chroniques d’ici 2020

La Caisse nationale d’Assurance Maladie des travailleurs salariés (Cnamts) présente son analyse médicalisée des pathologies et du recours aux soins en France pour l’année 2015, ainsi que les projections sur les 5 années à venir.

assurance maladie

En 2015, la Cartographie médicalisée réalisée par l’Assurance maladie a étudié les soins consommés par les 57 millions de bénéficiaires du régime général. 20 millions de personnes (soit 35% de la population) ayant recours au système de soins présentent une pathologie spécifique, fréquemment chronique, ou la prise d’un traitement médicamenteux spécifique au long cours (plus de 3 délivrances dans l’année).

Cependant, en prenant en compte les maternités, les hospitalisations ponctuelles ainsi que certains traitements antalgiques ou anti-inflammatoires chroniques, le nombre de personnes concernées par des soins chroniques est de 26 millions (45%).

La fréquence des pathologies varie avec le sexe et l’âge

Comme l’indique la Cnamts, le diabète ou les maladies cardioneurovasculaires touchent plus tôt les hommes que les femmes. Celles-ci recourent cependant de manière plus précoce et plus régulière aux traitements psychotropes. « Plus que le sexe, c’est l’âge qui impacte le plus significativement la survenue des pathologies et le recours aux traitements », indique l’étude.

Progression des maladies chroniques

Pour la première fois, la Cnamts s’est essayée à réaliser des projections sur les 5 années à venir, notamment en ce qui concerne les affections de longue durée. Celles-ci font état « d’une croissance du nombre de personnes concernées pour la plupart des pathologies dans les 5 ans à venir même si cette progression va connaître un ralentissement, du fait notamment d’une évolution démographique plus modérée ».

Le nombre de patients atteints de maladies cardioneurovasculaires devrait progresser de 2,7% entre 2016 et 2020 contre 3,3% entre 2013 et 2015. A l’inverse, le nombre de personnes souffrant du diabète, devrait augmenter de 12% d’ici 2020, soit plus de 450 000 patients supplémentaires. Enfin, à l’horizon 2020, 580 000 personnes supplémentaires auront au moins une pathologie, un traitement au long cours, une maternité ou une hospitalisation ponctuelle.