Que couvrent les assurances santé en cas d’accident de ski ?

  • Jusqu'à 300 devis mutuelle comparés en 2 minutes
  • Jusqu’à 501 € d'économies* réalisées en comparant votre mutuelle santé !

Chaque année les stations de ski voient défiler près de 5 millions de Français. Or, séjour au ski rime parfois avec accident : 45 000 interventions de secouristes ont lieu chaque saison, selon le ministère des Sports. Mais quelle est la prise en charge en cas d’accident de ski et que couvrent les mutuelles santé ? Les explications de LeLynx.fr pour un séjour à la montagne en toute sérénité.

L’indemnisation par l’Assurance maladie

Comme pour tout ennui de santé, la Sécurité sociale prend en charge une partie :

De ce fait, en cas d’accident au ski, l’Assurance maladie rembourse partiellement vos frais engagés.

La prise en charge d’un accident de ski par l’assurance santé

Les complémentaires santé peuvent également indemniser un assuré en cas d’accident de ski. Selon les garanties de votre contrat, votre mutuelle santé entre également en jeu pour compléter le remboursement des frais médicaux, notamment le ticket modérateur (ou reste à charge après remboursement de l’Assurance maladie).

Cependant, si l’accident est causé par un tiers, l’Assurance maladie «doit récupérer auprès de cette dernière les sommes qu’elle a versées à l’assuré(e) ». L’accident doit alors être déclaré auprès de la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) par tout moyen (courrier, téléphone, e-mail).

Veillez à vérifier les garanties santé de votre contrat, ainsi que les personnes couvertes pour partir au ski l’esprit léger !

Les autres assurances en cas d’accident de ski

Avant de souscrire une assurance spécifique avant votre départ au ski, jetez un coup d’œil auprès de votre assurance habitation et votre carte bancaire. Vous éviterez ainsi des doublons inutiles et ferez des économies !

Ce que couvre l’assurance habitation lors d’un séjour au ski

Une assurance habitation multirisque permet :

  • D’être couvert, grâce à la responsabilité civile, si vous êtes à l’origine d’un accident lors de vos vacances au ski ;
  • D’être assuré si vous louez un logement durant votre séjour. En effet, la majorité des assurances habitation multirisques comporte une garantie villégiature.

Votre carte bancaire peut aussi vous être utile

Par ailleurs, certaines cartes bancaires sont dotées d’une responsabilité civile qui peut également couvrir les frais de secours, ainsi que les dommages matériels et les diverses annulations engendrées par l’accident (hébergement, forfait, cours de ski…), à condition que ces services aient été payés par la carte en question.

Attention : toutes les cartes bancaires n’incluent pas ce type de services.

Les assurances ski spécifiques : bonne ou mauvaise idée ?

Un accident de ski nécessite parfois l’intervention de secouristes sur les pistes et, une fois les premiers soins effectués, un rapatriement au domicile de l’accidenté. Vous pouvez souscrire une assurance ski ou neige auprès de votre compagnie d’assurance.

Cette catégorie d’assurance permet d’être indemnisé en cas de frais médicaux, d’assistance ou de rapatriement. L’assuré est également indemnisé pour les cours de ski non effectués, la location de matériel et le forfait de remontées mécaniques.

Les exploitants de remontées mécaniques proposent parfois, lors de l’achat du forfait, une assurance spécifique pour couvrir les risques lors du séjour. Certains assureurs ont également des contrats spécifiques qui couvrent les annulations de séjours. Il est important de bien se renseigner sur les garanties offertes par les assurances déjà contractées pour ne pas souscrire un contrat ou une extension de garantie inutile.

Les assurances spécifiques peuvent en revanche couvrir certaines pratiques à risque, telles que le ski hors-piste ou la haute-montagne, généralement exclus des contrats d’assurance classiques. Certaines couvrent même l’absence de neige durant le séjour !