En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Prothèses dentaires : jusqu’à 30% d’écart de prix selon les villes

Le prix des prothèses dentaires est loin d’être homogène en France. D’après une étude réalisée par l’association 60 millions de consommateurs, les écarts pourraient varier de 30%.

curetage dentaire

Bridges, implants, couronnes… même avec une bonne mutuelle, les prothèses dentaires représentent des coûts considérables pour les Français. D’après une étude menée par l’association 60 millions de consommateurs dans 40 grandes villes, la facture peut toutefois être très variable selon les régions, avec des écarts de prix de 30% en fonction des régions.

Les honoraires des prothèses dentaires sont fixés librement par les praticiens, et l’analyse des tarifs de 5 000 dentistes révèle de fortes disparités. Il faut par exemple compter :

  • 519€ à Nîmes contre 704€ à Paris pour une couronne céramo-métallique ;
  • 181€ à Brest contre 338€ à Paris pour un inlay-core.

Globalement, on observe des prix moins élevés dans l’Ouest, notamment en Bretagne et Pays-de-la-Loire, qu’en région parisienne, à Strasbourg, Lyon ou dans certaines villes du Sud-Est.

Un reste à charge élevé

En matière de soins dentaires, les Français ont un reste à charge important. Pour une couronne par exemple, l’Assurance maladie rembourse les assurés à hauteur de 75,25€. Si la mutuelle apporte un complément d’indemnisation plus ou moins conséquent, les patients doivent presque systématiquement mettre la main au portefeuille.

Les Français peuvent néanmoins être optimistes : le gouvernement étudie actuellement la question du reste à charge zéro pour un panier de soins standards. A l’horizon de 2022, certaines prothèses dentaires pourraient donc être remboursées à 100%.