En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité suite à notre changement de raison sociale dans le cadre d'une réorganisation interne. En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Assurance des prothèses auditives

Jihane Bensouda - mis à jour le

Des techniques de plus en plus performantes existent aujourd’hui pour permettre aux personnes qui ont des problèmes d’audition d’entendre normalement. Les prothèses auditives en font partie, seulement elles ont un coût. Comment sont remboursées ces prothèses ?

Quelles sont les prestations remboursées ?

Lorsque les prothèses sont prescrites par votre médecin spécialiste en oto-rhino laryngologie (ORL), vous pouvez prétendre à un remboursement de l’Assurance maladie. Ce remboursement comprend également les accessoires et les prestations qui vont avec ces appareils.

L’audioprothésiste qui va réaliser les prothèses doit tout d’abord procéder à un entretien préalable afin d’évaluer vos besoins. Il examine les conduits auditifs et prend différentes mesures. Il doit également vous informer sur les différents appareils disponibles.

L’audioprothésiste vous remet alors un devis sur lequel doit apparaître le prix de l’appareil proposé ainsi que le prix des prestations d’adaptation. Le tarif pris en charge par l’Assurance maladie doit également y figurer.

Une fois l’appareil acheté, l’audioprothésiste doit assurer une prestation d’adaptation comprenant la prise d’empreinte des conduits auditifs, les essais, le contrôle, l’ajustement de l’appareil avec des séances de contrôle au 3e, 6e et 12e mois après la délivrance de l’appareil.

Le remboursement des prothèses auditives

Les prothèses auditives sont prises en charge par l’Assurance maladie à condition qu’elles appartiennent à une catégorie inscrite sur la liste des produits et prestations remboursables par l’Assurance maladie. Si c’est le cas, elle sont remboursées à 60% sur la base de tarifs officiels, fixés par la LPP (Liste de produits et prestations), qui varient selon votre âge et votre handicap.

Ce tarif prend en compte :

  • l’achat de l’appareil, des accessoires de fonctionnement,
  • les séances d’audioprothésiste,
  • l’adaptation de la prothèses par l’audioprothésiste,
  • l’éducation prothétique,
  • le suivi prothétique régulier ;
  • l’envoi au médecin traitant des comptes rendus d’appareillage par l’audioprothésiste.

Depuis le 1er janvier 2019, pour les moins de 20 ans, les prothèses sont remboursées à 60% sur la base d’un tarif allant de 1 400€, pour les plus de 20 ans, sur la base d’un tarif fixé à 300€. Pour les déficients auditifs et souffrant de cécité, le taux de remboursement également de 60%, sur une base de remboursement de 1 400€, quelle que soit la classe de l’appareil prescrit.

De nombreuses mutuelles santé prennent en charge tout ou partie des frais qui ne sont pas remboursés par l’Assurance maladie. Il est important de vérifier les clauses du contrat. Certaines mutuelles sont même spécialisées dans les problèmes d’audition et donc adaptées aux besoins spécifiques.

Astuce Malynx !

Pour trouver facilement la mutuelle santé adaptée à vos besoins, le comparateur de mutuelles en ligne LeLynx.fr vous permet d’obtenir gratuitement un comparatif des devis de mutuelles en fonction de votre profil.

Les remboursement des accessoires

La plupart des prothèses auditives fonctionnent avec des accessoires. La plupart d’entre eux sont également pris en charge par l’Assurance maladie, sur prescription médicale et présentation des justificatifs de dépenses. Quel que soit l’accessoire, le taux du remboursement est de 60%. Pour la base de remboursement, comptez :

  • 5,32€ pour un écouteur ;
  • 9,17€ pour un microphone ;
  • 4,52€ pour un potentiomètre ;
  • 10,63€ pour un vibrateur à conduction osseuse ;
  • 53,36€ pour un embout auriculaire pour les enfants jusqu’à 2 ans ;
  • 53,36€ pour un embout auriculaire pour les personnes entre 2 et 20 ans et pour les personnes souffrant d’un déficit auditif et de cécité ;
  • 4,91€ pour un embout auriculaire pour les personnes de plus de 20 ans ;
  • 1,50€ pour une pile sans mercure.

L’Assurance maladie prend également en charge les frais d’entretien (changement de piles, de pièces détachées, d’accumulateurs…) des prothèses auditives à hauteur de 60%,s ur la baise d’un allocation forfaitaire annuelle de 36,59€ par appareil.

Prothèses auditives et reste à charge zéro

Pour les soins auditifs qui font partie du panier « 100% santé », la mise en oeuvre en oeuvre du reste à charge zéro est prévu en 2021. La réforme sera déployée en 2 temps :

  • Depuis le 1er janvier 2019, les frais sur les prothèses auditives concernées ont été réduits de 200€ en moyenne par oreille. En 2020, il y aura en moyenne 250€ en moins ;
  • A compter de 2021, les prothèses auditives concernés seront intégralement remboursées, grâce à la mise en place du reste à charge zéro.
Astuce Malynx !

En 2021, certaines prothèses auditives, incluses dans le panier « 100% santé », seront donc remboursées intégralement !

Que comprend le panier de soins 100% santé en audition ?

En audition, le panier de soins concernés par la mise en place progressive du reste à charge zéro est le suivant :

  • Tous les types d’appareils sont concernés : contour de l’oreille classique ; contour à écouteur déporté ; intra-auriculaire ;
  • 12 canaux de réglage pour assurer une adéquation de la correction au trouble auditif (ou dispositif de qualité équivalente) et système permettant l’amplification des sons extérieurs restitués à hauteur d’au moins 30 dB ;
  • 30 jours d’essai de l’aide auditive avant achat ;
  • 4 ans de garantie ;
  • Au moins 3 des options suivantes : système anti-acouphène, connectivité sans fil, réducteur de bruit du vent, synchronisation binaurale, directivité microphonique adaptative, bande passante élargie supérieure ou égale à 6 000 Hz, fonction apprentissage de sonie, dispositif anti-réverbération ;
  • Des prestations de suivi (au moins 1 fois par an) pour adapter en continu le réglage de l’appareil en fonction de l’évolution de la perte auditive.

 

Cet article vous a-t-il été utile ?