Audition : un quart de la population mondiale aura des problèmes en 2050

Un rapport sur l’audition a été révélé mardi par l’Organisation mondiale de la santé. D’ici plus de 20 ans, près de 2,5 milliards de personnes dans le monde, soit un quart de la population, devrait rencontrer des problèmes auditifs.

Les problèmes d’audition risquent d’être un enjeu majeur de santé mondiale dans les prochaines années. En effet, selon un rapport mis en ligne mardi par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), 2,5 milliards de personnes devraient être touchées par ce phénomène en 2050, soit près d’un quart de la population sur Terre.

« Au moins 700 millions de ces personnes devront avoir accès aux soins de l’oreille et de l’ouïe et aux autres services de rééducation », précise l’OMS. C’est la raison pour laquelle l’entité alerte les pays sur la nécessité d’accélérer les actions de prévention et de dépistage « à des moments stratégiques de la vie », pour contourner le manque d’informations claires sur ces problèmes de santé, bien souvent stigmatisés.

Des traitements médicaux et chirurgicaux « efficaces »

Selon le rapport, « chez les enfants, près de 60% des pertes auditives peuvent être évitées grâce à la vaccination contre la rubéole et la méningite, l’amélioration des soins maternels et néonatals ou le dépistage et la prise en charge précoce de l’otite moyenne ». Chez les adultes en revanche, l’accent devra être mis sur la surveillance des médicaments nocifs pour les oreilles et sur une bonne hygiène.

Par ailleurs, l’OMS rappelle que si la perte d’audition est irréversible, les prothèses auditives, les implants et les exercices de rééducation restent « efficaces ». Cependant, le rapport met en lumière le fait qu’il existe un réel manque de spécialistes dans les pays pauvres et que leur répartition est inégale dans les pays aujourd’hui pourvus.