En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Les prothèses auditives 100% Santé sont de bonne qualité

L’association indépendante UFC-Que Choisir a étudié en laboratoire les prothèses auditives éligibles au dispositif 100% Santé. Selon les résultats, les sept modèles sont de bonne qualité.

Les prothèses auditives mieux remboursées

L’UFC-Que Choisir a publié les résultats d’un test sur les prothèses auditives, jeudi 20 février. Il s’agissait de connaître la qualité des modèles remboursés intégralement dans le cadre de la réforme du reste à charge zéro. Les sept modèles concernés « ont démontré une qualité équivalente aux modèles les plus chers » et ne sont pas des appareils « au rabais ».

Selon les résultats de l’étude, les seules différences entre les modèles éligibles au dispositif et les plus chers sont des options telles que les piles, la connexion Bluetooth et certaines précisions dans les réglages. « Si ces options peuvent présenter un intérêt pour les malentendants, leur absence ne remet pas en cause la qualité des prothèses 100% Santé ».

Audition : le remboursement des soins et des prothèses auditives
Lire l'article

Attention au dénigrement par les professionnels

Pour rappel, la réforme 100% Santé menée par Agnès Buzyn a pour but la prise en charge complète des soins dentaires, optiques et auditifs. Elle entre en application progressivement depuis l’année dernière. Dans ce contexte, plusieurs prothèses auditives sont actuellement remboursées, mais avec un reste à charge de 750€ par oreille. Le 1er janvier 2021, l’assuré n’aura plus rien à débourser.

Le test de l’UFC-Que Choisir permet de rassurer les consommateurs, en majorité les seniors. Cependant, le magazine rappelle dans son étude qu’il faudra « s’assurer que les professionnels jouent le jeu de la réforme et proposent, sans les dénigrer, les prothèses 100% Santé ». En effet, ceux-ci pourraient continuer à conseiller les modèles les plus coûteux à leur clientèle âgée.