En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Complémentaire santé : 5% des Français ont réellement profité de l’ANI

Le service d’études du ministère de la Santé, la Drees, a publié des statistiques sur l’impact de l’ANI sur le taux de couverture santé des Français. Le bilan est ici plutôt modéré puisqu’entre 2014 et 2017, seules 5% de personnes supplémentaires ont été couvertes par un contrat collectif.

mutuelle obligatoire entreprise

« Une hausse modérée de la couverture de la population après la généralisation de la complémentaire santé d’entreprise ». Le titre de ce rapport de la Drees est clair : l’impact de l’Accord national interprofessionnel (ANI), entré en application le 1er janvier 2016, est plutôt limité. En effet, entre 2014 et 2017, les contrats entreprises n’ont couvert que 5% de personnes supplémentaires.

Ce résultat est justifié par le fait que dans la plupart des cas, les Français disposaient déjà d’un contrat individuel avec des meilleures garanties et remboursements que celui proposé par leur entreprise. « Au total, le taux de couverture global par une complémentaire santé est passé de 95% à 96% au cours de la même période », précise la Drees.

Les salariés précaires, principaux bénéficiaires

Parmi ces fameux 5% de personnes couvertes grâce à l’ANI, les salariés les plus précaires sont davantage représentés. On parle ici des personnes en contrats à durée déterminée, en apprentissage, en intérim ou les jeunes de moins de 26 ans. L’étude ajoute que les foyers modestes en sont les principaux bénéficiaires, même si le coût des couvertures représente toujours une difficulté et qu’ils méconnaissent les aides dédiées.

Cependant, une amélioration du taux de couverture est observée notamment chez les personnes sans emploi. Grâce à l’ANI, ils profitent désormais « de la portabilité ou en tant qu’ayants-droit de personnes salariées du secteur privé » des contrats collectifs. Sur l’ensemble de la population en 2017, 38% des Français profitaient d’une complémentaire d’entreprise contre 51% en contrat individuel.