En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Les femmes enceintes consomment-elles trop de médicaments ?

La consommation de médicaments des femmes enceintes est-elle trop importante ? En moyenne, une femme consommerait entre 11 et 14 médicaments au cours de sa grossesse, nettement plus que dans certains pays européens.

femme enceinte pharmacie

D’après une étude de l’Inserm, publiée en septembre 2017 dans la revue Pharmacoepidemiology and drug safety, les femmes françaises figurent parmi les plus grosses consommatrices du monde de traitements durant leur grossesse.

Les résultats de cette étude, menée par des chercheurs français sur plus de 28 000 femmes enceintes entre 2011 et 2014, établissent le nombre de spécialités prescrites (et au moins partiellement remboursées) entre 11 et 14 en général en France.

Une quantité de médicaments consommés par une femme enceinte plus élevée que dans les autres pays européens, notamment aux Pays-Bas où les femmes prennent en moyenne 8 traitements ainsi qu’en Allemagne avec en moyenne de 2 à 7 médicaments.

Les risques de l’automédication

Un risque auquel sont confrontées les femmes enceintes est celui de l’automédication. Une pratique que l’Agence nationale de sécurité du médicament déconseille vivement : « Si un traitement s’avère nécessaire, il revient au prescripteur d’en évaluer le bénéfice risque pour la patiente et son enfant à naître. La patiente ne doit en aucun cas prendre un médicament sans avoir préalablement pris conseil auprès d’un professionnel de santé ».

Des pictogrammes pour les médicaments dangereux

Depuis le 17 octobre, 2 pictogrammes ont fait peur apparition sur les médicaments déconseillés ou interdits durant la grossesse pour aider les femmes enceinte à s’y retrouver. Ainsi, 60% des médicaments présenteront ces indications, dont 1/3 le pictogramme « interdit » et 2/3 le pictogramme « danger ».