Les femmes enceintes éloignées des maternités peuvent bénéficier d’un hôtel hospitalier

Il s’agit d’une nouvelle aide santé mise en place par le gouvernement : les femmes enceintes vivant loin d’une maternité pourront bénéficier gratuitement d’un hébergement temporaire dans un hôtel hospitalier. Zoom sur ce dispositif.

femme enceinte

Qu’est-ce qu’un hôtel hospitalier ?

Le décret a été publié le 15 avril dans le Journal Officiel. Désormais, les femmes enceintes éloignées d’une maternité pourront être prise en charge gratuitement dans un hôtel hospitalier ou un hébergement temporaire non médicalisé. Concrètement, il s’agit de chambres individuelles situées dans un lieu proche d’un hôpital.

Il faut savoir que ce dispositif médical était déjà en phase d’expérimentation depuis 2017 et répond à plusieurs objectifs. Le ministère des Solidarités et de la Santé explique :

Les hôtels hospitaliers permettent de fluidifier les prises en charge dans les services et de mieux gérer les lits disponibles en offrant aux patientes une alternative à l’hospitalisation complète.

Par ailleurs, l’autre intérêt de ces établissements de santé est de permettre aux futures mères de bénéficier d’une prise en charge « moins stressante et moins fatigante ».

Quelles sont les conditions ?

Ce dispositif médical est remboursé par l’Assurance maladie. Cette dernière prend ainsi en charge les frais pendant « cinq nuits consécutives au maximum précédent la date prévisionnelle d’accouchement appréciée par un médecin ou une sage-femme ». En cas de grossesse pathologique ou à risque, la période d’hébergement peut se faire à tout moment et sans limite de cinq nuits consécutives.

Par ailleurs, cette aide santé est soumise à certaines conditions. Ainsi, pour pouvoir bénéficier de ce dispositif médical, les femmes enceintes doivent :

  • Habiter à plus de 45 minutes, en transport motorisé, d’un établissement d’hospitalisation le plus proche ;
  • Présenter un état de santé qui ne nécessite pas de surveillance particulière de la part d’un professionnel de santé, ni avant, ni après l’hospitalisation.
Les hôtels hospitaliers peuvent accueillir un accompagnant, voire deux si la femme enceinte est mineure.