Covid-19 : les jeunes enfants produisent plus d’anticorps que les adultes

Depuis le début de l’épidémie, les jeunes enfants semblent moins affectés par le Covid-19. Une étude américaine a montré qu’ils développaient davantage d’anticorps.

Depuis un an, les scientifiques s’interrogent sur le fait que les enfants sont moins touchés par le Covid-19. Une étude de santé américaine, publiée lundi 22 mars dans la revue Jama, pourrait apporter de sérieux éléments de réponse. On y apprend que les jeunes de moins de 10 ans développeraient un niveau d’anticorps contre le coronavirus plus élevé que les adolescents et les adultes.

Pour réaliser cette étude, les chercheurs ont analysé 31 000 tests sérologiques réalisés entre avril et août 2020. D’après les résultats, les enfants entre 1 et 10 ans ont développé un niveau d’anticorps « significativement plus élevé » que celui des adultes. Pour rappel, les anticorps sont produits naturellement par le corps lorsqu’il est en présence d’un virus, afin de lutter contre ce dernier et de s’en débarrasser.

Les enfants, un « réservoir de transmission » ?

Dans le détail, l’étude révèle un niveau d’anticorps deux fois plus élevé chez les enfants entre 1 et 10 ans que chez les adolescents (11-18 ans). Eux-mêmes présentent un niveau d’anticorps deux fois plus élevé que chez les jeunes adultes (19-24 ans). « Nos résultats suggèrent que les différences dans les manifestations cliniques du Covid-19 chez les patients pédiatriques comparées à celles des patients adultes, pourraient en partie être dues à une réponse immunitaire liée à l’âge », commentent les auteurs.

Autre point marquant de l’étude : les tests ont été positifs pour une proportion similaire d’enfants et d’adolescents que d’adultes. Cela signifie donc que les enfants, même s’ils tombent moins malades, « pourraient représenter un réservoir important de transmission ».