En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Premier bilan mitigé pour la nouvelle complémentaire santé solidaire (CSS)

La complémentaire santé solidaire, lancée en novembre dernier, compte moins de bénéficiaires que les deux aides qu’elle a remplacées. Le dispositif peine à séduire les Français, mais demeure encore récent.

aide sante

En novembre dernier, l’ACS (aide au paiement d’une complémentaire santé) et la CMU-C (couverture maladie universelle complémentaire) ont été fusionnées pour laisser place à une nouvelle aide, baptisée complémentaire santé solidaire, ou CSS. Quelques mois après son lancement, l’heure est au premier bilan. Et celui-ci est plutôt mitigé.

En effet, en février 2020, la CSS comptait 6,93 millions de bénéficiaires, soit 267 000 de moins que les deux dispositifs qu’elle a remplacés. « Il y a une légère diminution du nombre de bénéficiaires », a admis Franck Von Lennep, directeur de la Sécurité sociale. Pourtant, le gouvernement avait estimé qu’une population bien plus large serait concernée. Les chiffres prévisionnels prévoyaient entre 9,5 et 12 millions de bénéficiaires potentiels.

Un dispositif encore récent

Comment expliquer le fait que la CSS n’ait pas encore séduit les Français ? Pour Franck Von Lennep, il est évident qu’il faut laisser davantage de temps au dispositif pour être correctement déployé. Comme l’a expliqué le directeur de la Sécurité sociale, cette aide est encore très jeune et sa mise en œuvre « va mettre un petit peu de temps », d’autant plus que des « actions de communication restent encore à venir ».

Autre facteur explicatif avancé par Nicolas Revel, directeur de l’Assurance maladie : des retards chez certains organismes privés (mutuelles santé, instituts de prévoyance…), qui ont « connu des difficultés telles que des dossiers ont été bloqués plusieurs semaines, voire quelques mois ».