Complémentaire santé solidaire (CSS) : bilan encourageant 1 an et demi après son lancement

À l’occasion d’un point presse, le directeur de la Direction de la sécurité sociale a annoncé que le nombre de bénéficiaires de la complémentaire santé solidaire (CSS) est légèrement en hausse en ce début d’année 2021. Cette tendance pourrait s’accélérer avec la crise sanitaire.

aides complementaire

La bascule de la CMU-C (couverture maladie universelle complémentaire) et de l’ACS (aide pour une complémentaire santé) vers la CSS (complémentaire santé solidaire) s’est faite le 1er novembre 2020. Près d’un an et demi après, le directeur de la Direction de la sécurité sociale Franck Von Lennep, a fait un bilan lors d’une allocution devant un parterre de journalistes jeudi.

La sécurité sociale a ainsi recensé 1,4 million de bénéficiaires de la CSS avec participation de l’assuré, soit une progression de 6% par rapport à fin 2019. Parallèlement, en ce qui concerne la CSS sans participation, on dénombre 5,9 millions d’allocataires, soit une hausse de 2,5% sur la même période. Près de la moitié des bénéficiaires en 2021 sont d’ailleurs des primo-demandeurs.

Quel sera l’effet Covid ?

Dans le détail, 6 assurés sur 10 choisissent un organisme complémentaire (dont les deux-tiers sont des mutuelles santé) et les autres optent pour une Caisse primaire d’assurance-maladie (Cpam). Pourtant, Franck Van Lennep précise qu’il est difficile de tirer de grands enseignements de ce bilan, la crise sanitaire étant passée par là.

Cependant, dans un communiqué publié lundi, la Mutualité Française rappelle que les complémentaires santé financent la CSS via « une taxe de 13,27€ pour 100€ de cotisations ». L’organisme a donc lancé l’« alerte sur le financement de ce dispositif » et demande donc « de sortir d’un financement reposant exclusivement sur ses épaules ».