En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité suite à notre changement de raison sociale dans le cadre d'une réorganisation interne. En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Nouveaux plafonds pour bénéficier de la CMU-C, de l’ACS ou de l’AME

Les plafonds de ressources pour bénéficier d’aides de santé comme la CMU-C, l’ACS ou l’AME évoluent au 1er avril 2019. La CMUC-C sera également automatiquement renouvelée pour les allocataires du RSA.

aides sante

Comme chaque année au 1er avril, les plafonds de ressources à ne pas dépasser pour bénéficier de la CMU-C (couverture maladie universelle complémentaire), de l’ACS (aide au paiement d’une complémentaire santé) et de l’AME (aide médicale de l’Etat) évoluent.

Comme l’a annoncé l’Assurance maladie, les nouveaux plafonds annuels de ressources sont les suivants :

  • 8 951€ pour un foyer d’1 personne et 13 426€ pour un foyer de 2 personnes pour la CMUC-C ;
  • 12 084€ pour un foyer d’1 personne et 18 126€ pour un foyer de 2 personnes pour l’ACS ;
  • 8 951€ pour un foyer d’1 personne et 13 426€ pour un foyer de 2 personnes pour l’AME.

Pour rappel, ces aides attribuées sous conditions permettent aux foyers modestes de bénéficier d’une couverture et d’éviter le renoncement aux soins médicaux.

CMUC-C et RSA

Autre nouveauté de ce 1er avril 2019 : désormais, les allocataires du RSA (revenu de solidarité active) n’auront plus à justifier de leur situation chaque année pour bénéficier de la CMU-C. Cette aide leur sera en effet attribuée automatiquement. Deux mois avant l’échéance, les bénéficiaires recevront leur nouvelle attestation de droits et une invitation à mettre à jour leur carte vitale.

Une mesure de simplification administrative qui est la bienvenue lorsqu’on sait que de nombreuses personnes éligibles ne font pas de demande de CMU-C. « Dix-huit ans après sa création, et malgré une action constante, patiente, et professionnelle du Fonds CMU-C, encore 30 % des personnes éligibles n’y recourent pas », regrette Véronique Wallon, la présidente du conseil d’administration du fonds CMU.