En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Gel hydroalcoolique : les prix désormais plafonnés

Un décret de santé entré en vigueur vendredi 6 mars a pour but de limiter les prix de ces solutions, qui augmentent à mesure que le coronavirus s’étend en France.

gel antibactérien

En pleine épidémie de coronavirus, les vendeurs de gels hydroalcooliques font des bonnes affaires. D’autant que les messages du gouvernement et de la RATP incitent à s’en procurer et l’utiliser après tout passage dans un lieu public. Mais face à l’emballement des prix, un décret publié au Journal officiel vient encadrer les tarifs des gels hydroalcooliques.

Le décret, qui est en vigueur dès aujourd’hui et court jusqu’au 31 mai prochain, limite à :

  • 2€ les 50ml ;
  • 3€ les 100ml ;
  • 5€ les 300ml ;
  • 15€ le litre.
Gel antibactérien, bon ou mauvais pour la santé ?
Lire l'article

Les gels deviennent difficiles à trouver

Cette mesure a pour principal objectif de « protéger les consommateurs contre les risques induits par une situation manifestement anormale du marché ». Le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, pourra encore changer ces prix maximums en tenant compte « de l’évolution de la situation du marché constatée sur tout ou partie du territoire ».

La DGCCRF (répression des fraudes) sera chargée de surveiller les effets de cette mesure et sa bonne application, selon les informations données par la secrétaire d’Etat Agnès Pannier-Runacher. Les gels hydroalcooliques sont de plus en plus difficiles à trouver dans les pharmacies parisiennes. Mercredi, Bruno Le Maire avait jugé que certains vendeurs proposaient ces gels à des « prix inacceptables ».