L’Organisation mondiale de la santé : à quoi sert-elle ?

  • Jusqu'à 300 devis mutuelle comparés en 2 minutes
  • Jusqu’à 501 € d'économies* réalisées en comparant votre mutuelle santé !

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) protège la santé et la sécurité mondiale. Elle promeut un accès aux soins médicaux pour tous. Elle fait de la recherche médicale, édicte des normes et intervient auprès des états membres afin de les aider à mener leur politique de santé publique.

Le rôle de l’OMS

L’OMS est un organisme de santé dédié à la prévention et à l’analyse de la santé publique. Cette agence internationale agit pour permettre l’accès aux soins de tous, des populations les plus aisées aux personnes les plus vulnérables. Et ce, quels que soient l’origine, le genre, la religion ou encore les opinions politiques de chacun.

Selon sa constitution, l’agence a pour but « d’amener tous les peuples au niveau de santé le plus élevé possible ».

Voici les 4 grands rôles de l’OMS :

  • Formuler des recommandations et lancer des alertes : grâce à ses équipes d’experts et de chercheurs, l’agence établit des normes médicales communes qui servent de référence. Maladies, médicaments et vaccins, mais aussi normes sur la qualité de l’air et de l’eau… Par conséquent, elle traite tous les sujets relatifs à la santé ;
  • Aider les pays à appliquer ces recommandations : les membres de l’agence accompagnent les professionnels de santé et les gouvernements sur le terrain. Ils coopèrent avec de nombreux pays et les aident notamment à lutter contre les épidémies. Ils se mobilisent pour apporter une réponse en cas de crise ;
  • Faire de la prévention sur les problèmes de santé publique : l’organisation lance régulièrement des campagnes mondiales contre des maladies telles que l’hypertension, le diabète ou encore l’obésité. Elle communique aussi contre la maltraitance des enfants, les violences sexuelles, les accidents de la route, etc. ;
  • Collecter des données sur la santé des populations : l’agence mesure l’évolution de la santé des habitants du monde afin d’analyser les reculs en matière de santé, les nouveaux dangers, mais aussi les progrès effectués en matière de lutte contre les maladies.
L’avis de l’OMS est consultatif. Cela signifie qu’elle n’a pas le pouvoir de sanctionner un pays qui ne respecterait pas ses recommandations.

Le fonctionnement de l’OMS

L’OMS fait partie de l’Organisation des Nations unies (ONU). En 2022, elle compte 194 états membres.

Les 3 structures

L’OMS fonctionne grâce à 3 structures :

  • L’Assemblée mondiale de la santé : ce groupe est composé des délégations des 194 états membres. Il occupe un rôle législatif : il se réunit chaque année pour prendre des décisions qui concernent l’organisation et l’adoption de textes internationaux (conventions internationales) ;
  • Le Conseil exécutif : composé de 34 membres, il se réunit au moins 2 fois par an. Il administre l’OMS, applique les décisions et les directives édictées par l’Assemblée mondiale de la santé ;
  • Le Secrétariat : nommé par les états membres pour 5 ans, il est responsable de l’ensemble du personnel de l’OMS.
Au total, l’OMS emploie plus de 7000 personnes, réparties dans 150 bureaux de pays, dans six bureaux régionaux et à son Siège (Genève).

L’histoire de l’OMS

La Constitution

L’OMS est née le 7 avril 1948, en même temps que l’entrée en vigueur de sa Constitution.
Ce document indique le principal objectif de l’agence : « Amener tous les peuples des États membres et partenaires au niveau de santé le plus élevé possible ».
Par ailleurs, il définit la santé comme un « état de complet bien-être physique, mental et social». Il ne s’agit donc pas simplement d’une absence de maladie ou d’infirmité.

Les grandes dates

  • 1902 : création du Bureau sanitaire panaméricain. Cette première organisation sanitaire intergouvernementale réunit les États du continent américain. Elle deviendra le bureau régional de l’OMS en 1959 ;
  • 1945 : la Seconde Guerre mondiale prend fin, l’Organisation des Nations Unies est créée. Une conférence sanitaire internationale établit la Constitution de l’OMS ;
  • 7 avril 1948 : entrée en vigueur de la Constitution de l’OMS. Chaque année, on célèbre la Journée mondiale de la santé en guise d’anniversaire ;
  • 1958 : l’OMS crée un vaste plan d’attaque pour lutter contre la variole. Cette maladie, responsable de 2 millions de décès annuels jusqu’alors, disparaîtra en 1980 ;
  • 12 septembre 1978 : la déclaration d’Alma-Ata réaffirme les grandes missions de l’OMS. Il définit les soins de santé primaire et insiste sur la responsabilité individuelle et collective ;
  • 2007 : entrée en vigueur du Règlement sanitaire international (RSI). Il liste les règles que les États signataires doivent appliquer pour lutter contre les pathologies humaines.
    Cette même année, Margaret Chan est élue à la tête de l’OMS ;
  • 2009 : l’OMS incite les populations au vaccin contre l’épidémie de grippe H1N1. Les doses ne seront finalement pas utilisées et l’affaire mènera à une vaste controverse :
  • 12 mars 2020 : l’OMS attribue le statut de pandémie à l’épidémie de Covid-19.
Cet article vous a-t-il été utile ?