En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Les organismes liés au secteur de la santé

Julien Prioux - mis à jour le

Réglementation des produits de santé, évaluation des risques sanitaires, campagnes de préventions, protection des consommateurs… Autant d’aspects du milieu médical nécessitant encadrement et contrôle. Parce qu’il est parfois difficile de savoir de quoi est responsable chaque acteurs du secteur de la santé, voici un tour d’horizon des organismes les plus importants.

La Mutualité Française

Les mutuelles santé sont multiples et chacun possède ses particularités. Pour cette raison, elles sont regroupées au sein de la Fédération nationale de la Mutualité Française (FNMF), qui représente les millions d’adhérents à ces mutuelles et le mouvement mutualiste, lui-même, auprès des institutions.

Les organismes de contrôle

En matière de santé, de nombreux organismes tombent sous la responsabilité de l’Etat, et plus particulièrement du ministère de la Santé. C’est par exemple le cas de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), chargée d’évaluer les risques sanitaires présentés par les médicaments, et, de manière plus globale, tous les produits de santé.

La Haute Autorité de santé (HAS) est un autre pilier du système de santé français, puisqu’elle évalue produits, actes, prestations et technologies de santé en vue de leur admission au remboursement. Elle est également chargée de définir, entre autres, des recommandations de bonne pratique clinique et de santé publique à destination des professionnels et des patients. Enfin, la HAS certifie les établissements de santé et a le pouvoir d’accréditer les praticiens de certaines disciplines médicales.

L’information et la prévention

Les nombreuses campagnes de prévention en matière de santé sont ont pour origine l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES), notamment en ce qui concerne les dangers de l’alcool, la contraception, la drogue, le tabac ou encore les maladies sexuellement transmissibles.

Principalement chargée de conseiller le gouvernement dans le domaine de la santé publique, l’Académie nationale de médecine peut également, sans sollicitation préalable, émettre des avis ou communiqués éventuellement destinés à être largement diffusés.

Autre organisme chargé de conseiller l’Etat, le Conseil National de l’Ordre des Médecins (CNOM). L’Ordre est garant du code de déontologie médicale, mais également du maintien de la compétence et de la probité du corps médical. Au même titre, l’Ordre national des pharmaciens possède la même mission de service public pour la profession de pharmacien.

Seul organisme public de recherche entièrement dédié à la santé humaine, l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) a la responsabilité d’assurer la coordination stratégique, scientifique et opérationnelle de la recherche biomédicale.

Le coût des médicaments pour l'Assurance maladie

La protection des consommateurs

Coût des médicaments, qualité des prestations de santé, dangers alimentaires… en matière de santé, la consommation quotidienne peut présenter des dangers, et être un milieu très opaque. Pour cette raison, des associations de consommateurs se sont données pour mission d’accompagner les Français au quotidien et de les aider à faire le bon choix.

L’association de consommateurs la plus connue est UFC-Que Choisir, qui pour objectif d’instaurer des relations équilibrées entre les producteurs, distributeurs et les consommateurs, tout en aidant ces derniers à faire valoir leurs droits. Parmi les combats de UFC-Que Choisir en matière de santé : le scandale des maisons de retraite (1994), le sucre dans l’alimentation (2003) ou encore « le grand bazar » entourant les prix et les conseils en Pharmacie (2012).

L’association s’adonne également à la publication mensuelle d’un magazine hors-série « Que Choisir Santé », souhaitant répondre aux interrogations et préoccupations de chacun en matière de santé et d’ouvrir un meilleur dialogue avec le corps médical.

Autre organisme notable pour la protection des consommateurs, cette fois sous la coupe du ministère de l’Economie : la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), chargée de la régulation concurrentielle des marchés, de la protection économique et de la sécurité des consommateurs.
Plus de détails sur ce thème