En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Covid-19 : les pharmaciens autorisés à vacciner à partir du 15 mars

Le gouvernement souhaite accélérer la vaccination partout en France. Dans ce sens, les pharmaciens seront autorisés à vacciner les personnes concernées à partir du 15 mars.

vaccin

La vaccination contre le covid-19 en pharmacie, c’est pour bientôt. Dans un décret paru ce vendredi 5 mars, le gouvernement l’a autorisée à partir du 15 mars. Ainsi, les pharmaciens pourront vacciner les Français actuellement concernés, principalement les 50-74 ans avec comorbidités. Ces patients recevront essentiellement le vaccin AstraZeneca.

En revanche, les personnes qui ont des antécédents de réponse allergique ou qui en ont ressenti lors de la première injection ne pourront pas se faire vacciner en officine, comme le rapporte Le Parisien. Ces patients devront se faire vacciner chez leur médecin. Outre les pharmaciens, les sages-femmes pourront également vacciner, de même que les infirmiers, « sous réserve qu’un médecin puisse intervenir à tout moment », stipule le décret.

20 000 pharmacies

Selon Philippe Besset, Président de la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France, 20 000 pharmacies seraient prêtes à vacciner, à un rythme moyen « d’une vingtaine de d’injections par jour ». A noter que la Haute Autorité de Santé (HAS) a estimé que les pharmaciens pouvaient injecter des doses des vaccins Moderna et Pfizer. Ces vaccins sont toutefois plus complexes à conserver et demandent d’être conservés congelés.

Autre nouveauté mise en place par le décret : les pharmaciens pourront prescrire des vaccinations. Ils ne pourront en revanche pas le faire pour les femmes enceintes, qui devront s’adresser à leur sage-femme, ni aux personnes atteintes d’un problème sanguin appelé trouble de l’hémostase.