En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Rougeole : le gouvernement rappelle l’importance de la vaccination

Depuis quelques mois, les cas de rougeoles se multiplient. Face à l’épidémie, le gouvernement rappelle l’importance de la vaccination.

La rougeole sévit sur l’ensemble du territoire. D’après un communiqué du ministère de la Santé, la propagation de la maladie a été rapide ces derniers mois. Depuis le 1er novembre 2017, on a en effet recensé 387 cas de rougeole, 83 hospitalisations – dont 6 en service de réanimation – et un décès. Actuellement, la Nouvelle-Aquitaine est la région la plus touchée par l’épidémie.

Pour rappel, la rougeole est une maladie très contagieuse : une personne contaminée peut infecter 15 à 20 personnes. Le virus peut affecter très sévèrement la santé des malades et provoquer des toux et une fièvre marquées, voire une insuffisance respiratoire et des complications neurologiques irréversibles.

L’importance de la vaccination contre la rougeole

Face à la propagation de l’épidémie, le gouvernement insiste sur l’importance de la vaccination. Si elle est obligatoire pour les nourrissons depuis le 1er janvier 2018, la vaccination contre la rougeole est également vivement recommandée pour tous les enfants et jeunes adultes, mais également pour les personnes qui auraient des doutes sur leur statut vaccinal.

Le vaccin protège contre la maladie dans près de 100% des cas après 2 doses. L’immunité apparaît 10 à 15 jours après la première injection. L’Assurance maladie prend en charge à 100% la vaccination des enfants jusqu’à 17 ans, et les adultes sont quant à eux remboursés à hauteur de 65%.