En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Le vaccin contre le papillomavirus est étendu aux garçons

Jusque-là recommandé aux filles, le vaccin contre le papillomavirus sera étendu aux garçons de 11 à 14 ans. Il permet d’éviter ce virus qui cause de nombreux cancers.

vaccin enfant garçon

Le ministère de la Santé a annoncé lundi 16 décembre 2019 que le vaccin contre les papillomavirus humains (HPV) sera aussi recommandé pour les garçons. Pour l’instant, ce vaccin était recommandé pour les filles afin de lutter contre ces virus sexuellement transmissibles.

La Haute Autorité de Santé (HAS) avait publié un projet d’avis favorable, qui devait recueillir dans un premier temps les conseils des professionnels de santé et des associations concernées. La HAS a donc fait part de sa recommandation après ce mois de consultation. Le ministère de la Santé veut l’intégrer « dans le calendrier des vaccinations 2020 pour une mise en œuvre dès l’été ».

Encore trop de cancers chaque année

Pour rappel, les papillomavirus humains causent près de 1 750 cancers chez les hommes chaque année, et plus de 4 580 chez les femmes. Parmi les cancers les plus présents chez les femmes, le cancer du col de l’utérus génère à lui seul 1 100 décès chaque année en France. Presque 3 000 cancers de ce type sont diagnostiqués sur la même période.

La HAS estime que « l’élargissement de la vaccination anti-HPV aux garçons permettrait, sous réserve d’une couverture vaccinale suffisante, de freiner la transmission au sein de la population générale, et ainsi de mieux protéger les garçons et les hommes quelle que soit leur orientation sexuelle, mais aussi de mieux protéger les filles et les femmes non vaccinées ».