En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Rentrée : des pédiatres recommandent de vacciner les enfants contre la grippe et la gastro

A l’approche de la rentrée scolaire, les pédiatres s’inquiètent de la propagation du coronavirus, mais aussi d’autres épidémies. Ils recommandent de faire vacciner les enfants contre la gastro et la grippe.

vaccin

La rentrée scolaire aura lieu dans moins de 15 jours et suscite des inquiétudes chez les pédiatres. En effet, alors que le virus du covid-19 circule toujours activement, les professionnels redoutent que d’autres maladies progressent simultanément avec le retour des enfants en collectivité, notamment la gastro et la grippe.  

Dans une lettre publiée le mercredi 19 août et relayée par Le Monde, sept sociétés savantes de pédiatrie ont alerté sur l’importance de vacciner les enfants contre la gastro et la grippe. Les professionnels de santé y voient deux avantages principaux :

  • D’une part « diminuer les consultations, les passages aux urgences et les hospitalisations à un moment où la circulation du SARS-CoV-2 risquera d’être à nouveau intense » ;
  • D’autre part « réduire la fréquence chez l’enfant des opportunités de suspecter une Covid-19 et ses conséquences ».

Eviter les tests PCR pour les enfants

Par ailleurs, en cas de fièvre, de toux ou de diarrhées et de doutes sur des cas de coronavirus, les pédiatres recommandent de ne pas systématiquement soumettre les enfants à des tests de dépistage type PCR. « Le taux de positivité des PCR chez l’enfant reste faible », expliquent les spécialistes. Les résultats sont par ailleurs longs à arriver et le coût financier demeure élevé.

Pour les enfants, les médecins recommandent plutôt les tests salivaires qui sont plus rapides et permettent ainsi aux professionnels comme aux parents de prendre des décisions plus vite. Le but étant bien sûr de limiter au maximum les risques de propagation des différents virus dans les salles d’école et d’éviter la fermeture d’établissements scolaires.